Tuesday, 12 December 2017

P POLITIQUE

Friday, 24 November 2017 16:06

Les victimes des manifestations publiques se confient aux émissaires du CJD et des ONG Tata internationale et Sauvons l'Afrique

Les manifestations publiques de ces derniers jours ont fait des malheureux. Certains citoyens qui ont refusé de se joindre à ces mouvements socio-politiques ont été victimes de violences perpétrées par des manifestants. Dans le cadre de ses activités de sensibilisation à la paix, le Collectif des Jeunes pour le Développement (CJD), accompagné des ONG Tata internationale et Sauvons l'Afrique, a rendu  visite ce  jeudi 23 novembre 2017, à quelques victimes de Togblekope-Zongo, Baguida, Bè, Dekon-Assiganme et Adewui. Objectif, échanger avec elles en vue de les soutenir.

C’est avec un sentiment de soulagement que ces victimes ont accueilli  les émissaires du CJD et des Ong Tata Internationale et Sauvons l’Afrique. Ils leurs ont relaté les faits tels qu’ils se sont déroulés. Violences verbales et parfois physiques, vols d’objets, de marchandises et d’argents,  saccages des étalages, casses de baraques, destruction de boutiques…. les faits se résument ainsi.

  « J’étais dans mon baraque de vente de téléphones à Deckon  le 5 Octobre dernier, quand soudain des jeunes manifestants m’ont envahi. Ils ont commencé par jeter les téléphones que je vendais de gauche à droite. Ils ont ensuite cassé le baraque, ramassé certains téléphones et puis sont partis. Depuis lors, je suis à la maison sans rien faire », s’est plaint un jeune vendeur de portable à Deckon.

Ayaba, une jeune dame qui vend des produits cosmétiques à Baguida, également victime le 5 Octobre relate : « Le jour-là, des manifestants qui sont passés devant nous ici ont commis vraiment des actes de barbaries. Ils ont saccagé les baraques, des tables, chaises et étalages  des revendeuses. Actuellement, je ne fais plus aucune activité génératrice de revenus parce que  mes marchandises ont été  également ravagées. »

Aussi, à l’Ecole Primaire Public Haoussa Zongo,  les responsables de ladite école ont-ils montré avec indignation aux visiteurs, les séquelles des murs des classes cassés par les manifestants.

D’une victime à l’autre, les histoires sont presque similaires à tous les endroits visités. L’équipe  du CJD et des ONG TATA INTERNATIONALE et SAUVONS l'AFRIQUE ont partagé la douleur de ces victimes et promis revenir pour les  aider en vue de  compenser  les pertes.

«  C’est avec tristesse que l’ONG Tata  International a décidé de venir sur le terrain pour écouter et  constater les faits. Nous avons visité des lieux où il y a eu des dégâts.  Cela nous a choqués. Je ne peux que vous demandez beaucoup de courage », a adressé Mme Reine Tawes, Trésorière Adjointe de l’ONG Tata International.

M. Denis ASSONGBA, Conseiller Economique et financier de l’ONG Sauvons l’Afrique, a aussi exprimé sa compassion aux victimes.

De son côté M. Eli ATTIOGBE  du CJD a décliné aux victimes les objectifs de cette visite qui selon lui a pour finalité la promotion de la paix au Togo.

Il faut rappeler que cette visite s’inscrit dans le cadre d’une série d’activités annoncées par   le Collectif des Jeunes pour le Développement (CJD), le Mouvement des Jeunes pour la Paix (MJP) et leurs associations affiliées dans le Grand  Lomé les 23, 24 et 25 novembre 2017,  placée sous le thème : « Culture de la paix et manifestations publiques : libertés et responsabilités ».

Après cette activités de  contact avec les victimes, des prières chrétiennes et musulmanes pour le repos des âmes des victimes décédées au cours des manifestations de rue sont faites ce vendredi 24  novembre 2017 (Catholique : Paroisse Christo Risotto; Eglise Presbytérienne : Paroisse d’Agbalépédogan; Assemblée de Dieu : Temple du Calvaire; Prière musulmane à 13h à la grande mosquée de Togblékopé-Zongo.)

Demain samedi 25  novembre 2017 à 9h, un Grand meeting de Sensibilisation  à la paix est prévu sur le terrain d'Adewui. 

 Hélène Doubidji

Last modified on Friday, 24 November 2017 16:26

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Togotopnews, le top de l'actualité Togolaise

Tel:

00228 91 90 30 65
00228 97 15 64 47

Facebook