Tuesday, 12 December 2017

P POLITIQUE

Monday, 04 December 2017 19:18

Bastonnades des militants de l’opposition : Jean Pierre Fabre et les siens sous le choc

Les militants de la Coalitions des  quatorze (14) partis politiques de l’opposition ont subi des exactions des forces de l’ordre et de sécurité le samedi dernier sur le chemin de retour de la manifestation organisée par la Coalition à Lomé.  

Alors qu’ils rentraient chez eux le samedi soir, plusieurs militants de l’opposition ont été pris à partie par les forces de l’ordre qui ont étendu des périmètres de sécurité à certains endroits clés de la ville de Lomé.

Au micro de nos confrères de RFI ce lundi matin, le chef de file de l’opposition, Jean-Pierre FABRE est  revenu sur ce qui s’est réellement passée. « Au cours de la manifestation, nous avons appris qu’il y avait un dispositif positionné au bar 3K pour empêcher ceux qui allaient rentrer vers le nord de Lomé. A la fin de la manifestation, nous nous sommes transportés sur les lieux et effectivement nous avons constaté qu’il y avait un dispositif de forces de l’ordre destiné à empêcher le passage. Au moment où nous étions sur les lieux, les militaires se sont déchaînés, ils avaient de gros bâtons dans les mains avec lesquels ils bastonnaient les gens devant nous », a déclaré le chef de file de l’opposition sur la RFI.

Jean-Pierre FABRE  n’a pas été le seul témoin oculaire des faits. Mme Brigitte ADJAMAGBO-JOHNSON, a de son côté assisté à une scène similaire à Atikoumé.  Intervenant sur une radio locale ce matin, la Coordonnatrice de la coalition des quatorze (14) partis de l’opposition, Mme Brigitte ADJAMAGBO-JOHNSON, indique : «  C’était une heure de pointe sur la voie d’Atikoumé mais malgré cela, on faisait le tri entre les passants, ceux qui étaient à moto et habillés en rouge ou aux couleurs d’un parti de la coalition, on les déviait».  Mme Brigitte ADJAMAGBO-JOHNSON dont le véhicule a été atteint par un tir de gaz lacrymogène  alors qu’elle  rentrait  chez elle s’est indigné contre la situation.  « Le fait de faire un tri des usagers de la route pour sortir les militants de la coalition des passagers et les détournés de leurs  itinéraires est choquant », a-t-elle déploré.

Il faut noter que ces agissements des forces de l’ordre ont occasionné plusieurs blessés dans le rang des militants de l’opposition. Selon certaines sources, un jeune a décidé des suites de ses blessures.

Rachel D

 

 

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Togotopnews, le top de l'actualité Togolaise

Tel:

00228 91 90 30 65
00228 97 15 64 47

Facebook