Tuesday, 12 December 2017

P POLITIQUE

Wednesday, 06 December 2017 16:11

Importateurs et exportateurs sahéliens au côté du CJD, dénoncent l’immobilisme économique du pays causé par les marches de l’opposition

Des voix continuent de dénoncer la tentative de paralysie de l’économie Togolaise et les violences souvent commises sur de paisibles citoyens lors des marches organisées par le Groupe14 de l’opposition. La loi permet de manifester, mais elle ne contraint aucunement tous les citoyens à observer un mot d’ordre politique. Les manifestants de l’opposition n’ont aucune raison de s’en prendre à ceux qui ne voudraient  pas se joindre à leur sport politique préféré. Mais tristement ce qu’on constate très souvent. Le Collectif des jeunes pour le Développement, ses associations affiliées et son partenaire « Sauvons l’Afrique » qui ont toujours dénoncé ces violations de droits humains, viennent d’avoir le soutien du Syndicat des Importateurs-Exportateurs et Grossistes du Niger, dont le Secrétaire Général, Cheïbou CHAMBIANO est actuellement depuis Lundi, à Lomé.   

La situation politique du Togo depuis le 19 aout 2017 dresse un tableau d’énormes dégâts matériels, de violences sur des citoyens et mêmes des pertes de vies humaines.  En outre, les marches répétées souvent provocatrices de situation de violences sont arrivés à créer un malaise économique dans le monde des affaires du Togo en pleine croissance. Pendant les manifestations,  des boutiques se ferment de gré ou de force.  Les marchés se vident ;  ceux qui se donnent à de petits boulots à revenu journalier tirent le diable par la queue. Les grands pôles économiques du pays sont pris en otage chaque semaine par les manifestants de l’opposition. En visite de travail au Togo, le Porte-parole de l'association des importateurs et transporteurs des pays sahéliens, Cheïbou CHAMBIANO a échangé avec les responsables du Collectifs des jeunes pour le Développement et de l’ONG Sauvons l’Afrique. Au nom de tous les Importateurs et Exportateurs Sahéliens, il a exprimé tout son soutien aux initiatives de ces organisations de la société civile Togolaise et de l’étranger qui défendent les droits des populations victimes de cette lamentable situation de manipulation politique. Pour Monsieur CHAMBIANO, peu importe les différends politiques que pourrait connaitre le Togo, « il est important de laisser fonctionner normalement l’économie du pays, maintenir et protéger les partenariats économiques avec les autres pays en vue de satisfaire les besoins sociaux des populations. Au cas échéant, la situation se dégradera davantage, et c’est les populations  qui en paieront les lords tribus. Nous ne voudrions pas être obligés d’aller aux ports de Cotonou ou de Téma.»

Le ton employé par CHAMBIANO, également Porte-parole de ce groupe d’exportateurs et importateurs du Sahel, se justifie selon nos informations par le fait qu’au cours d’une réunion de travail avec les autorités du Port Autonome de Lomé, des Douanes et de l’Antaser Togo S.A il a été constaté que les marchandises arrivées au Port de Lomé sont restées internées dans les magasins. Difficile pour ces hommes d’affaires étrangers, notamment du Niger et bien d’autre pays de rallier leurs produits aux pays de distribution. La peur de se faire   brûler son camion et ses marchandises comme c’était le cas à Sokodé lors des précédentes manifestations de la coalition.

Le président de Sauvons l’Afrique, Denis ASSONBGA a insisté sur l’urgence pour le gouvernement de prendre des mesures idoines pour assurer la sécurité physique et socio-économique des populations. Il souligne que cette situation dramatique dont certains se réjouissent risque de saboter toute l’économie du Togo en 2018.

« Ce que nous devons d’abord rechercher, c’est le pouvoir économique. C’est le plus important car c’est le pouvoir économique qui porte le pouvoir politique. Arrêtons de faire des plans machiavéliques pour enliser notre économie en vue de satisfaire des appétits politiques et intentions inavouées. Les importateurs et exportateurs sahéliens n’ont plus raison de s’inquiéter. Nos autorités prennent déjà toutes les dispositions pour protéger tout le monde.

», a rappelé, le Président du Cjd, Kovi ADAMBOUNOU.

Pour le Porte-parole, cette visite de terrain permettra de rassurer leurs compatriotes de ce qu’ils peuvent continuer à croire en la stabilité et la paix qui ont toujours prévalu au Togo, pour continuer à y mener leurs affaires.

Le Togo et son port en eau profonde restent un atout sous-régional qui aliment abondamment en matière d’import et d’export les pays du Sahel.

 

 

Last modified on Wednesday, 06 December 2017 19:16

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Togotopnews, le top de l'actualité Togolaise

Tel:

00228 91 90 30 65
00228 97 15 64 47

Facebook