Monday, 22 October 2018

P POLITIQUE

Friday, 22 December 2017 07:29

Nathaniel Olympio : « Les togolais n’ont pas le cœur à la fête »

La Coalition des quatorze partis politiques de l’opposition appelle à de nouvelles manifestations la semaine prochaine notamment les 27, 28, 29 et 30 décembre. Malgré le fait que ces moments sont des périodes de fêtes, les premiers responsables de la Coalition jugent que les fêtes de fin d’année sont inopportuns à l’heure actuelle pour les togolais. Reçu ce 21 décembre dans une émission, sur une radio locale, le Président par intérim du Parti des Togolais, Nathaniel Olympio, a déclaré que face à la situation sociopolitique que traverse le pays actuellement, les togolais n’ont pas le cœur à la fête.

Selon Nathaniel Olympio, Président par intérim du Parti des Togolais, parti membre de la grande Coalition de l’opposition, le peuple togolais a traversé des situations difficiles durant les cinq (05) derniers mois de l’année 2017 et il est difficile pour eux de penser aux fêtes de fin d’année. « Les togolais n’ont pas le cœur à la fête avec les conditions de vie qui prévalent actuellement dans le pays. Le peuple togolais est malheureux et c’est pour cela qu’il reste déterminé pour que les choses changent. Avec plus d’une vingtaine de morts et des prisonniers, nous n’avons pas le cœur à la fête. C’est au bout de l’effort que nous aurons la démocratie que nous recherchons », a indiqué le Président par intérim du Parti des Togolais.

Par ailleurs, concernant les mesures d’apaisement que la Coalition exige, avant de renter en discussion avec le gouvernement, Nathaniel Olympio a expliqué que la Coalition ne demande pas ces  mesures pour se faire plaisir mais pour corriger les injustices. « La Coalition a manifesté sa disponibilité à discuter avec le gouvernement. Le processus devant conduire à ce dialogue a été lancé avec l’implication des Chef d’Etats Guinéen et Ghanéen. Nous avons exposé quelques préalables afin que les discussions se déroulent dans un climat de sérénité. Nous attendons la satisfaction de nos mesures d’apaisement. On a commencé par libérer quelques personnes mais les choses se font à compte goutte », a souligné Nathaniel Olympio.

Toutefois, l’opposant a précisé dans ses interventions que la Coalition est pressée de finir avec tous ces agissements qui asphyxient le peuple. « Ce sont des situations de grands sacrifices pour le peuple togolais et pour les leaders de l’opposition également. Il appartient au gouvernement de prendre la mesure de la gravité de la situation pour trouver une issue positive, durable et définitive à la crise qui secoue le pays depuis des décennies. Le gouvernement en a la responsabilité et il faut qu’il en exécute pour trouver une solution à la situation », a indiqué le Président par intérim du Parti des Togolais.

Pour ce qui concerne l’idée d’un dialogue inclusif, souhaité par le Président de la République, et auquel prendront part d’autres partis politiques à part la Coalition, Nathaniel Olympio répond que les quatorze partis membres de la Coalition travaillent depuis cinq (05) mois ensemble pour aplanir les divergences et ce n’est pas à la veille des discussions qu’on va inviter un nouveau parti qui n’a pas le même niveau d’acceptation et de compréhension que celui de la Coalition. « Si le régime de Faure Gnassingbé évoque cette nécessité pour inviter tout le monde à la table des discussions, c’est qu’il cherche des astuces pour créer de la zizanie au sein de l’opposition. Il veut adjoindre à nous des gens qui n’ont pas participé à des réflexions. Comment pouvons-nous aller de manière raisonnable à cette condition à une discussion ? Il veut déstabiliser l’opposition mais, elle a l’air serein et vigilant », a affirmé Président par intérim du Parti des Togolais.

 

Atha Assan

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Togotopnews, le top de l'actualité Togolaise

Tel:

00228 91 90 30 65
00228 97 15 64 47

Facebook