Thursday, 21 June 2018

S SANTE

Tuesday, 03 April 2018 14:48

Quand les praticiens hospitaliers prennent d’assaut les locaux du ministère de la santé

Ils sont nombreux ce matin à prendre d’assaut les locaux du cabinet du ministère de la santé et de la protection sociale. Eux, ce sont les membres du Syndicat des Praticiens Hospitaliers du Togo (SYNPHOT). Ils ont manifesté leur colère dans la matinée de ce mardi 03 avril 2018, à Lomé, face au silence des autorités en charge de la santé par rapport à leurs revendications liées aux conditions de travail.

En effet, cette volonté du SYNPHOT de manifester, émane d’une décision prise lors d' une assemblée générale tenue très tôt dans la matinée de ce mardi. Les agents de la santé ont décidé au cours de cette assemblée générale, d’organiser une manifestation spontanée au cabinet du ministère de la santé.

Après des cris de mécontentement, les premiers responsables du SYNPHOT ont été reçus par le Ministre de la Santé et de la Protection Sociale, Prof. Moustafa Mijiyawa. Il leur a été notifié qu’une commission sera mise en place à partir du 20 avril prochain et permettra de réfléchir de manière globale sur les maux qui minent le secteur de la santé au Togo.

Au sortir de l’entretien, les responsables du SYNPHOT ont indiqué qu’ils vont informer leur base de la décision du ministre pour décider ensemble la conduite à tenir jusqu’à satisfaction de leurs revendications.

Présente aux côtés de ses camarades, la Coordinatrice de la Synergie des Travailleurs du Togo (STT), Mme Nadou Lawson a déploré l’attitude des autorités. « Cela fait déjà trois à quatre semaines qu’ils (les médecins ndlr) sont en train de manifester pour le bien-être de la population. Ils réclament juste de meilleures conditions de travail. Il faut que les centres de santé leur permettent de pouvoir faire leurs prestations au maximum. Ils font partie de la STT et nous faisons partie aussi de la population. Nous sommes venus pour les soutenir. Je suis désolée que c’est aujourd’hui qu’on nous informe de la mise en place d’une commission », regrette Mme Nadou Lawson.

Rappelons que le Syndicat des Praticiens Hospitaliers du Togo (SYNPHOT) avait observé une grève de quatre jours la semaine dernière. Un mouvement d’humeur, ayant suscité également le mécontentement des femmes enceintes qui se sont descendues dans les rues pour réclamer les soins. Heureusement, ces dernières  ont eu gain de cause, puisque  les agents grévistes ont finalement décidé d’assurer un service minimum.

 

Atha Assan

Last modified on Tuesday, 03 April 2018 14:54

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Togotopnews, le top de l'actualité Togolaise

Tel:

00228 91 90 30 65
00228 97 15 64 47

Facebook