Wednesday, 18 July 2018

S SANTE

Tuesday, 26 June 2018 17:57

Usage des substances psychoactives : l’ONG RAPAA prône une réaction d’ampleur

Table d'honneur; la présidente de l'Ong RAPAA, Mme Touré Khadija Catherine ( à droite) Table d'honneur; la présidente de l'Ong RAPAA, Mme Touré Khadija Catherine ( à droite)

Compte Rendu:

« Mobilisons-nous pour une réplique d’envergure à la consommation des substances psychoactives », c’est autour de ce thème que l’ONG Recherche Action Prévention Accompagnement des Addictions(RAPAA) a organisé ce mardi 26 juin 2018 à Lomé une rencontre avec les professionnels des médias.

Cette rencontre qui se situe dans le cadre de la journée Internationale de lutte contre l’abus et le trafic illicite de drogues, a été une occasion pour l’ONG RAPAA  d’informer les médias, les décideurs et le grand public sur l’ampleur de l’usage des substances psychoactives (drogues, alcool, tabac, usage détourné et abusif des médicaments). «Nous voulons à travers cette  journée sensibiliser le grand public et  faire aussi des plaidoyers auprès des autorités. Nous essayons de mobiliser l’ensemble des acteurs pour nous appuyer à enrayer ce phénomène qui est devenu un véritable problème de santé publique », explique  la présidente de l’ONG RAPAA, Mme Touré Khadija Catherine. 

Cette dernière a exprimé son inquiétude face à la banalisation de l’usage des substances psychoactives, tout en soulignant la stigmatisation qui l’entoure avec des réactions de déni, de déresponsabilisation et de discrimination avant d’attirer l’attention  sur la disponibilité de ces substances accessibles à des coûts de plus en plus abordables.

Mme Touré Khadija Catherine a également  insisté sur les conséquences dramatiques de l’usage de drogue sur la vie des personnes, sur leur santé physique et mentale d’autant que les consommateurs sont de plus en plus jeunes. « Les familles se trouvent affectées par ce phénomène avec des situations conflictuelles à gérer, des charges financières et sociales à assumer. Les conséquences frappent aussi les communautés avec une recrudescence de la délinquance, des violences physiques, sexuelles et une augmentation des accidents en tout genre. Ce problème de société touche aussi les Etats avec des répercussions sur les systèmes de santé et sur l’appareil judiciaire, avec une fragilisation des institutions (corruption, blanchissement d’argent) », déplore la présidente de l’ONG RAPAA.

Par ailleurs, les responsables de l’ONG RAPAA ont fait savoir que face à ces risques, ils déploient depuis 2013, des programmes d’intervention afin de réduire le nombre des usagers de substances. Aussi, mènent-ils, des actions de sensibilisation avec un matériel de prévention varié et adapté.

Parlant du thème, la présidente de l’ONG RAPAA  a expliqué que ce thème a été choisi parce qu’il urge d’agir face à cette épidemie sournoise et silencieuse qu’est l’usage des substances psychoactives.

L’Association Recherche Action Prévention Accompagnement des Addictions (RAPAA) a été créée en août 2013 à Lomé. Elle est devenue ONG en juin 2017 et a obtenu un Accord Programme avec le Gouvernement du Togo en mai 2018. L’ONG RAPAA a pour mission de lutter contre toutes les formes d’addiction. Vues d’ampleur et les conséquences dramatiques de l’usage des substances psycho actives, un véritable problème de société et de santé publique, l’ONG a jusqu’alors axé ses interventions sur les addictions aux substances psychoactives (alcool, drogues, usage abusif et détourné des médicaments).

Rachel Doubidji

Last modified on Tuesday, 26 June 2018 21:42

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Togotopnews, le top de l'actualité Togolaise

Tel:

00228 91 90 30 65
00228 97 15 64 47

Facebook