Tuesday, 26 March 2019

S SANTE

Monday, 25 February 2019 23:55

Surmonter les obstacles en santé : que faire ?

Photo de famille de officiels Photo de famille de officiels

« Surmonter les obstacles  en santé de reproduction, maternelle, néonatale, infantile et de nutrition », c’est le thème central du premier ‘’sommet francophone pour le changement social et  de comportement ’’ qui s’est ouvert ce lundi 25 février 2019 à Abidjan, capitale ivoirienne. Organisée par Johns Hopkins Center for Communication Programs (CCP), la rencontre regroupe environ 500 participants venus de différents horizons pour s’échanger et se partager des expériences en matière  de changement social et  de comportement.

La rencontre réunit des partenaires (les bailleurs de fonds), membres du gouvernement, praticiens, experts, représentant des ONG…  Selon Susan Krenn, directrice exécutif de Johns Hopkins Center for Communication Programs, ce sommet a pour vocation de réunir des acteurs intervenants dans le domaine du changement social et  de comportement (CSC), d’expression française, dans un cadre pour discuter et partager des expériences. Le CSC, souligne-t-elle, « est une composante essentielle dans tout programme de développement ».

De différentes thématiques vont être abordées au cours des trois jours que dure la rencontre. Il s’agit entre autres : « Comment améliorer la santé maternelle grâce au CSC ? Comment utiliser les données pour comprendre les déterminants des comportements ? Engagement communautaire : principes, standards de qualité et indicateurs ; violences basées sur le genre : racines, perceptions, et action ».

En effet, le Sommet vise à renforcer la capacité des acteurs impliqué dans le CSC dans la région francophone de l’Afrique Sub-Saharienne pour augmenter l’utilisation des services de santé.

  Vu partielle des participants

D’après Mme Saran Branchi, représentante résidente UNFPA Côte d’Ivoire, la situation en matière de la santé reproductive en générale, spécialement en ce qui concerne les jeunes et adolescent a progressé de façon générale. Toutefois, renseigne-t-elle qu’ « il y a encore des inégalités, des poches de populations qui sont laissées de côté, qui n’ont pas connu les progrès observés dans la dernière quinzaine des programmes de développement ».

Face à cette situation, Professeur SORO représentant le ministre ivoirien de la santé et de l’hygiène publique à la rencontre a fait savoir qu’« il est nécessaire d’entreprendre des réflexions structurante  afin de garantir la couverture maladie universelle ».

Par ailleurs,  ce sommet est une occasion pour les bailleurs de fonds de prendre connaissance des bons programmes qui se font déjà et de tisser des relations avec les programmes des différents pays présents.

Atha Assan, Abidjan pour Togotopnews

Last modified on Tuesday, 26 February 2019 00:05

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Togotopnews, le top de l'actualité Togolaise

Tel:

00228 91 90 30 65
00228 97 15 64 47

Facebook