Thursday, 13 August 2020

S SANTE

Wednesday, 22 April 2020 07:26

COVID-19 au Togo : Les différentes solutions apportées par l’Université de Lomé

Depuis l’arrivée de la pandémie liée au Covid-19 au Togo, l’université de Lomé ne ménage aucun effort pour participer à la recherche de solutions afin d’anéantir le mal du siècle. Dans cet article, Togotopnews vous parle des différentes solutions développées par l’université de Lomé dans le cadre de la lutte contre le coronavirus.

Dès les premiers cas du Covid-19 au Togo, l’Université de Lomé a mis en place une Commission Ad'hoc de riposte qui a pour missions de mener des réflexions, dans un contexte de pluridisciplinarité, sur les solutions à proposer à la pandémie mondiale du COVID 19 ; conduire des recherches d’efficacité clinique et virologue sur la base de plantes médicinales connues; travailler à la modélisation de l’infection au covid-19 sur la base de données réelles ; participer à la sensibilisation et à l’éducation de la population togolaise.

Production de gels hydro alcoolique et Fabrication de masques et visières

Selon le Prof. Kokou Koami, président de la commission ad'hoc de riposte COVID-19 de l’Université de Lomé, le premier axe sur lequel travaille l’Université de Lomé (UL) est la prévention.  Sur ce, la  faculté des sciences de la santé produit localement des gels hydro alcoolique qu’elle met à la disposition des pharmacies.  « Quand la pandémie est arrivée au Togo, le gel hydro alcoolique a manqué énormément sur le marché. Ceux qui en avaient, ont quasiment multiplié le prix par dix. L’Université de Lomé, à travers les étudiants de la faculté des sciences de la santé, a commencé tout de suite la production de solutions hydro alcoolique et approvisionne les pharmacies. Nous sommes en train de voir comment couvrir toute l’étendue du territoire et approvisionner les villes de l’intérieur », a expliqué l’enseignant chercheur. Ainsi,  l’Université de Lomé, selon le chercheur,  a produit à ce jour plus de 10.000 litres de solutions hydro-alcooliques.

Toujours pour diminuer la propagation du virus,  l’université de Lomé a trouvé nécessaire de mettre sur le marché des masques. « Ce sont des masques de qualité extraordinaire. Nous sommes en train de mettre en place une unité de production  au sein de l’université. Pour l’instant, les étudiants ont conçu le prototype de masque très efficace qui arrête tout ce qui est particule. Ce prototype sera mis à la disposition d’une unité de production de l’université de Lomé », a indiqué le président de la commission ad-hoc de riposte COVID-19 de l’Université de Lomé . Ce dernier a  souligné que les étudiants fabriquent également des sur-blouses destinés aux professionnels soignants.

Innovations technologiques

Le campus, sur le plan technologique, a contribué au développement de plusieurs solutions innovantes en collaboration avec l’incubateur NunyaLab , notamment la mise en place d’une plateforme d’autodiagnostic pour permettre à la population de s’auto-tester depuis la maison en répondant à des questions spécifiques ; une plateforme d’entraide et de troc des produits de première nécessité, de biens et de services ; un système d’envoi de vidéos et d’audios directement par sms et par Whatsapp; des visières de protection suivant la norme ISO838 destinées au personnel médical et infirmier pour la protection du visage contre les projections biologiques (salive, éternuements…) ; et des respirateurs suivant le modèle OXYGEN.

« L’université a développé également une application qui permet de connaître les zones vulnérables, l’état de vulnérabilité du pays pour que l’état sache où mettre les moyens. Tout ce que nous produisons comme résultat nous le mettons à la disposition du comité nationale », a renseigné prof. Kokou Koami.

Les projets en vue

La réalisation d’une cartographie de l’évolution de la maladie est en vue. D’autres travaux de modélisations mathématiques, des études sociologiques et juridiques sont également en cours. Leurs résultats sont attendus dans les prochains jours.

Sur le plan de la recherche clinique et virologique sur la base de plantes médicinales, la commission ad ’hoc a déjà enregistré une vingtaine de dépôts de formulations provenant des Praticiens de la Médecine Traditionnelle (PMT) et des personnes détentrices de molécules avérées pour des tests sur le virus du Covid-19 au laboratoire.

Par ailleurs, l’autre volet sur lequel travaille l’université de Lomé est le déploiement des médecins au chevet des malades et la prise en charge psychologique de la population.

Atha ASSAN

Last modified on Wednesday, 22 April 2020 08:22

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Togotopnews, le top de l'actualité Togolaise

Tel:

00228 91 90 30 65
00228 97 15 64 47

Facebook