Thursday, 28 May 2020

S SANTE

Friday, 15 May 2020 15:23

Covid-19 au Togo : 4 raisons pour lesquelles ça grimpe

Prof Ihou Wateba, Doyen de la faculté des sciences de santé à l'Université de Lomé, Chez Faure Gnassingbe Prof Ihou Wateba, Doyen de la faculté des sciences de santé à l'Université de Lomé, Chez Faure Gnassingbe

Les cas positifs au coronavirus ne cessent de grimper ces deux dernières semaines. Au soir du jeudi 14 mai,  le Togo a enregistré 238 cas confirmés de COVID-19 dont 96 guéris, 11 décès et 131 actifs. Prof Ihou Wateba, Infectiologue et premier responsable du centre de prise en charge des malades de Covid-19 au CHR Lomé-commune, donne les raisons de cette évolution.

L’infectiologue et  Doyen de la faculté des sciences de la santé à l’université de Lomé, Prof Ihou Wateba a décliné les raisons de cette augmentation des cas positifs au coronavirus, au Togo, à quatre niveaux.

1.      Augmentation des tests de dépistage

Désormais, informe l’infectiologue,   la guerre contre le coronavirus est un peu poussée à l’intérieur de la population. « Si on avait fait un large dépistage, on aurait trouvé certainement beaucoup plus de cas. Le dépistage actuellement est large mais il n’est pas quand-même exhaustif », a précisé Prof Ihou Wateba  qui souligne que l’un des éléments de l’augmentation des chiffres  est la  capacité que dispose le pays maintenant « à dépister davantage ». Au total, 11796 tests de laboratoire ont été effectués sur toute l’étendue du territoire national à ce jour. Le Togo ambitionne d’effectuer 10.000 tests de dépistage du Covid-19 par jour, a annoncé le Professeur, en cette fin de semaine.

2.       Des cas suspects au Ghana regagnent le Togo après le déconfinement

Le professeur Ihou Wateba a également pointé du doigt  le déconfinement au Ghana, qui fait que des sujets suspects se sont retrouvés au Togo. Une situation due à la porosité des frontières. Ces cas déjà suspects, dit le Professeur, « ont augmenté le niveau de contagiosité au Togo ».

 

LIRE AUSSI - Covid19 : un jeune togolais crée un lavabo intelligent

 

3.   Des patients testés positifs ou suspects sont introuvables

Des personnes positives au coronavirus ou suspectes sont parfois introuvables. Ceci, poursuit Prof Ihou Wateba, complique la tâche aux médecins.

4.      Certains citoyens banalisent la présence de la maladie

Le constat actuellement à Lomé et dans d’autres localités du pays est que certaines personnes ne prennent pas au sérieux l’existence de la maladie. D’autres encore qui respectaient bien les mesures barrières au départ commencent par baisser la garde. « A Lomé, depuis quelques moments, on dirait qu’on se souffle déjà. La maladie devient banale. Autant au début les gens avaient eu peur du virus, aujourd’hui ils ne respectent pas vraiment les mesures barrières. Des personnes s’attroupent sans porter de masques. Ceux qui le portent, le mettent au menton. Le masque n ‘est pas fait pour le coup mais pour le nez et la bouche », rappelle le médecin.

Le médecin s’exprimait au micro de nos confrères de Victoire Fm.

Atha ASSAN

 

Last modified on Friday, 15 May 2020 17:29

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Togotopnews, le top de l'actualité Togolaise

Tel:

00228 91 90 30 65
00228 97 15 64 47

Facebook