Sunday, 20 September 2020

S SANTE

Tuesday, 23 June 2020 17:40

Fièvre jaune, poliomyélite, paludisme … Le Togo reprend les interventions sanitaires de masse

Fièvre jaune, poliomyélite, paludisme … Le Togo reprend les interventions sanitaires de masse Photo crédit : Africardv

Le ministère de la santé et de l’hygiène publique, en collaboration avec ses partenaires techniques et financiers notamment l’OMS et l’Unicef, relance les interventions sanitaires de masse. L’information est portée à la connaissance des professionnels des médias ce mardi 23 juin 2020, à Lomé.

Le Togo lance 5 campagnes de masse pour combler le ralentissement des activités dans le secteur de la santé publique, dû à la propagation du coronavirus. Des séances de vaccination vont débuter ainsi en juillet dans les différentes régions.

1.       Vaccination des enfants de 0 à 5ans contre la poliomyélite

Cette campagne aura lieu en juillet 2020 en deux (02) tours et concernera les enfants de 0 à 5 ans dans les régions Maritime et Lomé Commune. Le choix des zones n’est pas fait au hasard. « Cinq (05) cas de paralysie flasque aigue (PFA) ont été confirmés en 2020 dans la région Lomé Commune et deux (02) cas dans la région Maritime. C’est la raison pour laquelle le ministère  de la santé  et de l’hygiène publique (MSHP)  organise une campagne de riposte vaccinale contre la poliomyélite dans ces deux (02) régions en synchronisation avec les pays voisins », a expliqué Dr Essotoma Beweli, directeur général de l’action sanitaire.

2.       Riposte de vaccination contre la fièvre jaune chez les personnes âgées de 09 mois et plus

L’intervention concerne  la localité de  Galangashi dans le district sanitaire de l’Oti. En effet, un cas de fièvre jaune a été détecté  en mai 2020 dans la zone.

3.       Les cycles de chimio-prévention du paludisme saisonnier à la SulfadoxinePyrimétamine dans les régions Savanes, Kara et Centrale.

L’action consiste à administrer un traitement antipaludique aux enfants de 3 à 59 mois durant la période de forte transmission (mois de  juillet, août, septembre et  octobre 2020) dans les zones éligibles que sont les 03 régions. Suite aux recommandations de l’OMS pour la Chimio-Prévention du paludisme Saisonnier, le Togo a introduit l’intervention dans les  stratégies de lutte contre le paludisme en 2013 dans la région des savanes et depuis  2016, l’extension est faite dans les régions Kara et Centrale.

4.       Campagne nationale de distribution gratuite de moustiquaires à imprégnation durable (MID) à la population.

Au Togo,  75% des décès liés au paludisme sont les enfants de moins de 5 ans. « C’est pour cette raison que le MSHP organise cette campagne en septembre 2020. Les distributeurs passeront de maison en maison sur toute l’étendue du territoire national pour dénombrer les couchettes et en même temps fournir gratuitement les MID aux ménages à raison d’une MID par couchette afin de se protéger contre le paludisme », a indiqué Dr Essotoma Beweli .

5.       Traitement de masse (TDM) à l’Albendazole, le Praziquantel  et l’Ivermectine contre trois (03) maladies tropicales négligées

La campagne est menée contre les géo-helminthiases, les schistosomiases et l’onchocercose. Chaque année depuis 2010, le TDM intégré est mis en œuvre dans toutes les régions sanitaires du pays, à l’exception de Lomé Commune. « Ainsi donc cette année, pendant 15 jours, les ASC par la stratégie du porte-à-porte administreront gratuitement dans les villages éligibles de l’Ivermectine et du Praziquantel aux sujets de 5 ans et plus. L’Albendazole quant à elle, sera administrée aux enfants d’âge scolaire (5 à 14 ans), de même qu’aux enfants de moins de 5 ans, qui eux recevront en plus une supplémentation en Vitamine A », informe l’autorité en charge de la santé.

Par ailleurs, cette campagne de TDM sera couplée avec la supplémentation en Vitamine A et le déparasitage à l’Albendazole au profit des enfants de 06 à 59 mois.

La vitamine A, informe Dr Essotoma Beweli, renforce la vue de l’enfant et lui permet de grandir convenablement. « Elle contribue au renforcement de son système de défense, le protégeant ainsi contre les infections telles la rougeole, la diarrhée etc. Le déparasitage à l’Albendazole permet de tuer les vers intestinaux qui causent l’anémie, la perte d’appétit, le retard de croissance et le retard scolaire chez les enfants », a-t-il souligné.

Atha ASSAN

 

Last modified on Tuesday, 23 June 2020 17:53

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Togotopnews, le top de l'actualité Togolaise

Tel:

00228 91 90 30 65
00228 97 15 64 47

Facebook