Tuesday, 22 September 2020

S SANTE

Monday, 14 September 2020 12:54

L’ANIAC-Togo alerte sur les menaces chimiques et invite au respect des règles de sûreté

L’Autorité Nationale pour l’Interdiction des Armes Chimiques (ANIAC-Togo) a organisé  ce  vendredi 11 septembre 2020 à Lomé, une rencontre  pour informer le public des risques et des mesures de sécurité qu’il faut envisager face à l’utilisation des produits chimiques afin d’éviter tout incident.

La menace chimique, selon le président de l’ANIAC-Togo, Amah Hunlédé, est réelle et pèse sur tous les Etats industriels ou en développement .Il a fait cas des différents incidents liés aux produits chimiques notamment l’explosion de plus de 2750 tonnes de nitrate d’ammonium entreposés au port de Beyrouth  le 04 août 2020.

 Parlant de la situation d’entreposage des produits chimiques aux ports du Togo, Amah Hunlédé a affirmé que  plusieurs défis restent à relever quant aux conditions de stockage.

Ainsi, face aux nouvelles menaces liées à la manutention, au stockage, au transport et à la gestion des produits chimiques, il invite tous les acteurs impliqués dans la gestion des produits chimiques à observer les règles générales de sécurité et sûreté dans la zone portuaire et en entreprises.

« Il s’ agit de , déterminer les causes possibles d’accidents majeurs c’est à dire identifier les défaillances potentielles du matériel et des dispositions d’ordre non matériel , les défauts éventuels des procédés ou de la conception ainsi les erreurs humaines possibles ; étudier les dangers dans toute installation utilisant les produits chimiques et inviter systématiquement l’exploitant à procéder à une étude des dangers dans les normes requises ; prévenir les incidents, cela suppose que même si la prévention  des accidents incombent au premier chef à l’exploitant, le système de prévention devrait être établi par les autorités compétentes en consultation avec toutes les parties concernées ; assurer une bonne gestion ( entreposage, manipulation et traitement) des produits et déchets chimiques », a souligné Amah Hunlédé.

L’autre source de grande préoccupation de l’Autorité est le détournement de l’utilisation de certains produits chimiques au Togo à des fins non appropriés. Face à ces mauvaises pratiques, l’ANIAC-Togo selon son président,  s’est engagée au côté des ministères techniques à la prise de certaines mesures réglementaires.

« Concernant cet engagement, il est important d’ informer le public de l’adoption , le 22 juillet 2020, de l’Arrêté Interministériel N217/2020/MSHP/MCIDSPPCL/MSPC portant interdiction d’importation , de production, de conservation et de commercialisation de boissons et d’aliments traités au chloroforme ou ses dérivés au Togo », précise t-il.

Crée le 04 novembre 2015, l’ANIAC-Togo a pour mission d’assister le gouvernement dans la conception et la mise en œuvre de la politique nationale sur l’interdiction des armes chimiques et leur destruction, ainsi que des produits chimiques prohibés.

Rachel Doubidji

 

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Togotopnews, le top de l'actualité Togolaise

Tel:

00228 91 90 30 65
00228 97 15 64 47

Facebook