Thursday, 23 November 2017

S SANTE

Friday, 20 October 2017 09:21

L’ATBEF organise une séance de dépistage gratuite et de prise en charge des lésions précancéreuses du col de l’utérus

L’Association Togolaise pour le Bien-Être Familial (ATBEF) organise les 20 et 21 octobre 2017, à Lomé, à son clinique principale sise au quartier Tokoin Gbonvié, une séance de dépistage gratuite et de prise en charge des lésions précancéreuses du col de l’utérus.

 

Dans le cadre de cette offre de services, des prestataires cliniques, sages-femmes, assistants médicaux,  infirmiers et des médecins ont bénéficié ce jeudi 19 octobre, au siège de l’ATBEF, d’une formation  en dépistage et prise en charge des lésions précancéreuses du col de l’utérus.

Selon le Gynécologue et formateur, Dr. Bingo M’BORTCHE, cette formation devrait permettre aux participants d’acquérir les compétences nécessaires pour diagnostiquer les lésions précancéreuses du col de l’utérus et la prise en charge.

A propos des femmes qui peuvent bénéficier de ce dépistage visuel, le Gynécologue précise : « Toute  femme peut bénéficier de ce dépistage visuel, qu’elles soient en menstruation ou pas. Qu’elle soit enceinte au premier trimestre Jusqu’à quinze (15) semaines d’aménorrhée. Les femmes qui sont encore sexuellement actives peuvent bénéficier de ce dépistage visuel, si nécessaire suivi d’une prise en charge adéquate ».

Les lésions précancéreuses du col de l’utérus sont les lésions annonciatrices du cancer du col de l’utérus. « Le cancer du col de l’utérus est causé par un virus appelé le papillome humain. Après l’infestation du col face au virus, il y a développement possible chez certaines femmes des lésions avant le cancer », a expliqué Dr. Bingo M’BORTCHE.  A cet effet, le Docteur souligne que « Si ces lésions ne sont pas vite prises en compte, cela peut évoluer petitement vers le cancer du col de l’utérus. L’essentiel c’est de dépister tôt ces lésions pour éviter le cancer du col de l’utérus ainsi que des décès liés à ce cancer ».

Il est à noter que, les personnes séropositives ont un risque plus élevé de développer ces légions précancéreuses.

Par ailleurs, sur le plan international, le cancer du col de l’utérus est le 3ème cancer qui touche la femme. En moyenne un virgule quatre million (1400 000) cas sont  identifiés chaque année et deux cent trente mille (230 000) décès sont liés à ce cancer. Au Togo, le cancer du col de l’utérus existe et constitue le deuxième cancer après le cancer du sein chez la femme.

Atha Assan

 

 

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Togotopnews, le top de l'actualité Togolaise

Tel:

00228 91 90 30 65
00228 97 15 64 47

Facebook