Sunday, 19 November 2017

S SANTE

Friday, 27 October 2017 20:00

Des hommes de médias prennent part à un forum d’ONUSIDA à Dakar du 30 au 31 octobre prochains

Dakar accueille du 30 au 31 octobre 2017, un forum sur le plan de Rattrapage du traitement du VIH /SIDA pour l’Afrique de l’Ouest et du centre. Ce forum organisé par ONUSIDA Afrique de l’Ouest et du centre connaitra la participation des professionnels des medias, des experts, des représentants de gouvernements et d’organisations internationales. L’information a été donnée au cours d’une conférence de presse organisée ce 27 Octobre à Lomé par ONUSIDA Togo.

Selon Dr Christian MOUALA, directeur pays ONUSIDA Togo, l’implication des medias dans ce plan de rattrapage  de l’Afrique de l’ouest et du centre dans la riposte contre le VIH est très importante.

« En ce qui concerne les acteurs de ce forum,  on pense que c’est important d’impliquer les institutions notamment les medias,  les acteurs de santé public et de développement pour accompagner la mise en œuvre de ce plan », a-t-il indiqué.

Il faut noter que l’objectif de ce forum est de renforcer la collaboration entre les différentes institutions impliquées dans la lutte contre le VIH/SIDA  et les medias afin ces derniers puissent jouer pleinement leur rôle en faveur de la santé et du développement ; en particulier à la riposte au VIH afin d’ atteindre d’ ici 2020 des cibles ambitieuses des 90-90-90 à savoir 90% des personnes vivant avec le VIH connaissant leur statut, et parmi elles ,90%reçoivent un traitement antirétroviral , puis parmi ces dernières,90% ont une charge virale supprimé.

Le directeur pays ONUSIDA Togo  justifie la mise en œuvre de ce plan par le fait que quand on prend les objectifs 90-90-90, on voit que l’Afrique Australe est très en avance par rapport à l’Afrique de l’Ouest et du centre. « C’est ainsi que l’ONUSIDA et ces partenaires ont décidé de mettre en place ce plan de rattrapage qui a été endossé par les chefs d’Etats de l’UA »,  a-t-il poursuivit.

Parlant des facteurs  qui ont entrainé cette avancée de l’Afrique australe  sur  le centre et l’ouest, Dr Christian MOUALA  explique qu’ « en Afrique Australe, ils ont une forte prévalence mais des points d’avantages notamment en terme de productions locales. La plupart des antirétroviraux qu’ils utilisent,  même si c’est des formes génériques sont des produits fabriqués dans leurs régions alors que quand on compare avec les pays de l’Afrique de l’ouest et du centre ,80% des médicaments utilisés dans la zone sont importés. Le deuxième facteur, c’est la forte dépendance financière  aux donateurs  externes dans la riposte au VIH dans la sous  région Afrique de l’ouest et du centre ».

 

Rachel D.

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Togotopnews, le top de l'actualité Togolaise

Tel:

00228 91 90 30 65
00228 97 15 64 47

Facebook