Tuesday, 11 December 2018

S SOCIETE

Tuesday, 06 March 2018 09:08

« Do No Harm » : Une initiative lancée pour créer une génération consciente au Togo

Le collectif des Organisations de la Société Civile pour une diplomatie non gouvernementale a procédé ce samedi 03 mars 2018, à Lomé, au lancement officiel du projet  « Do No Harm ». En français « ne pas nuire à autrui », « Do No Harm » vise à contribuer au changement des comportements, attitudes et langages empreints de violence et de destruction en tout lieu et à tout moment pour un meilleur vivre ensemble et une paix durable au Togo.

Ce projet dont le contenu a été présenté à la presse ce samedi, vise de façon spécifique à amener l’ensemble de la population à comprendre, adopter et pratiquer les pratiques de « Do no harm »; convaincre les autorités et l’Assemblée nationale à voter une loi qui réglemente l’usage des réseaux sociaux au profit du vivre ensemble et de la paix durable au Togo ; et à améliorer les capacités locales de mobilisation, d’élaboration et d’évaluation des réponses aux différentes causes de l’incivisme et de la violence.

Selon le Président du Conseil d’Administration de l’Union des ONG du Togo (UONGTO), M. Gabriel BATAWILA, « Do no harm », va permettre d’apprendre aux citoyens à ne pas nuire à autrui dans leur comportement. « Nous allons les sensibiliser, les former et les amener à adopter ce concept à l’avenir », a-t-il indiqué.

Il faut noter que des journalistes présents à la rencontre n’ont pas hésité à poser des questions et faire des suggestions par apport à la réalisation du projet et la stratégie à adopter. Des suggestions que les premiers responsables du projet vont tenir compte. « Nous voulons que les journalistes relayent l’information au niveau des communauté à la base. Nous allons tenir compte de toutes les suggestions qui ont été faites dans la salle pour réajuster le projet », a souligné le Vice-président et Coordonnateur du Collectif des Jeunes pour le Développement (CJD), M. Orphée ADOM, avant d’ajouter que l’essentiel est de travailler pour l’avènement d’une génération plus consciente qui exclut la violence dans toutes ses formes. « C’est cela notre champ de bataille », a-t-il précisé.

Pour sa part, Dr. Kafui KPEGBA, 2ème vice-présidente de l’Université de Lomé a donné les raisons de l’implication de l’Université dans le projet « Do No Harm ». « L’université y est profondément impliquée parce que nous pensons qu’à notre niveau, c’est une question de la poule et l’œuf », a fait savoir  la  2ème vice-présidente de l’Université de Lomé.

Par ailleurs, le lancement de ce projet a réuni environs trois-cent (300) personnes au rang desquels, des autorités traditionnelles et Universitaires, des syndicats, des artistes et des professionnels des médias.

Le projet  « Do No Harm » est une initiative de l’Université de Lomé (UL), du Collectif des Jeunes pour le Développement (CJD) et de l’Union des ONG du Togo (UONGTO) et d’autres Organisations de la Société Civile.

 

Atha Assan

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Togotopnews, le top de l'actualité Togolaise

Tel:

00228 91 90 30 65
00228 97 15 64 47

Facebook