Tuesday, 24 April 2018

S SOCIETE

Wednesday, 04 April 2018 19:03

Revendications sociales : Les pratiques « DO NO HARM » s’imposent

Table d'honneur Table d'honneur

Le Togo connait depuis quelques temps  des mouvements d’humeurs tous azimuts. Que faut-il faire pour que ces manifestations  n’impactent pas l’économie et la vie sociale ? La question préoccupe un collectif d’organisations de la société civile qui a échangé ce Mercredi 4 Mars,  à Lomé, avec les centrales syndicales sur le sujet, tout en inculquant aux participants les pratiques « DO NO HARM », qui visent à « à ne pas nuire à autrui ».

Le but poursuivi par la rencontre est de réfléchir sur les impacts des modèles  de revendications en vigueur au Togo et d’établir une feuille de route pour amener toutes les centrales syndicales à une approche inclusive des revendications avec un faible impact économique.

Selon le Responsable de la Fédération des Syndicats de l’Enseignement du Togo, M. Joseph Koffi KANITOM, l’atelier a permis de mettre  les uns et les autres dans l’esprit de « Do No HARM » , de réfléchir, faire des propositions et recommandations afin que l’on puisse réclamer ses droits sans brimer ceux d’autrui .

                                                                                                  Les participants

 Au cours de l’atelier, une brève présentation du principe « DO NO HARM », a été faite par M. Gabriel BATAWUILA, Président de l’Union des Organisations Non Gouvernementales au  Togo (UONGTO). Selon le communicateur,  « DO NO HARM », est un mouvement citoyen de la société civile visant à développer des comportements fondés sur les principes du vivre ensemble au Togo. « Do NO HARM, c’est ne pas porter préjudice à autrui,  ne pas causer du tort à autrui, ne pas faire du mal à autrui,  ne pas nuire à autrui, ne pas mettre l’huile sur le feu,  ne pas détruire autrui », a-t-il expliqué.

Selon M. Gabriel BATAWUILA, ces principes imposent  donc un changement de comportements, attitudes et langages au cours  des  revendications socioprofessionnelles  sur les lieux de travail, dans les établissements scolaires et universitaires, les hôpitaux et centres de santé etc. pour un meilleur vivre ensemble et une paix durable au Togo.

L’initiative « Do No Harm » lancée en Mars 2018 à Lomé vise à contribuer au changement de comportements, attitudes et langages empreints de violence et de destruction en tout lieu et à tout moment pour un meilleur vivre ensemble et une paix durable au Togo.

HD

Last modified on Wednesday, 04 April 2018 19:15

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Togotopnews, le top de l'actualité Togolaise

Tel:

00228 91 90 30 65
00228 97 15 64 47

Facebook