Monday, 21 May 2018

S SOCIETE

Tuesday, 01 May 2018 21:24

Pourquoi la STT s’est-elle mise en noire pour commémorer la fête des travailleurs ?

La marche silencieuse de la STT chutée à l'esplanade du palais des congrès de Lomé La marche silencieuse de la STT chutée à l'esplanade du palais des congrès de Lomé

La Synergie des Travailleurs du Togo (STT) à l’instar de ses camarades syndicats n’est pas restée en marge de la commémoration de la journée internationale du travail. Sauf que contrairement à leurs camardes qui ont choisi pour la grande majorité la couleur blanche,  les membres de la STT de leurs côtés ont préféré d’être en noire. Voici les raisons.

Dans une déclaration lue au cours d’une marche silencieuse organisée  ce 01er mai 2018, la Coordinatrice de la STT, Mme Nadou Lawson, a indiqué que contrairement à ce que le gouvernement laisse croire, les revendications de la Synergie ne sont pas politiques. « Nous demandons la revalorisation de la valeur indiciaire, la réinstauration de l’indemnité de départ à la retraite qui est un droit reconnu dans le monde entier à tous les agents publics », a exprimé Mme Nadou Lawson.

 Aussi, l’on note dans la déclaration de la Synergie que leurs réclamations concourent-elles à « améliorer le fonctionnement de l’administration publique et à réduire la pauvreté du rang des familles des agents ».

Par ailleurs, la synergie plaide à ce qu’une discussion sincère s’ouvre avec la STT et ceci soutient-elle, pour permettre de « diluer un tant soit peu la misère et booster le fonctionnement de l’administration publique ».

Faut-il le souligner, ils étaient nombreux à défiler dans la matinée de ce mardi 1er mai 2018. Femmes et hommes, ils sont tous habillés en noire avec au-devant, la Coordinatrice, Mme Nadou Lawson qui dirigeait la marche silencieuse  de la Synergie des Travailleurs du Togo. Cette marche qui a sillonné les artères de la ville de Lomé a débouché sur l’esplanade du palais des congrès de Lomé.

Arrivés sur les lieux, les membres de la Synergie n’ont pas hésité à manifester leur ras-le-bol à travers  des slogans, hymne et cris divers. On pouvait lire sur leurs pancartes entre autres : « Non à la restriction syndicale au Togo », « Pour un renouveau syndical et une justice sociale au Togo », « Dialogue social, facteur de promotion du travail décent, de progrès social et économique ».

Atha Assan

Last modified on Friday, 04 May 2018 08:01

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Togotopnews, le top de l'actualité Togolaise

Tel:

00228 91 90 30 65
00228 97 15 64 47

Facebook