Thursday, 20 September 2018

S SOCIETE

Saturday, 12 May 2018 07:45

Affaire Bolloré : la députée Isabelle Améganvi veut connaître les corrompus au Togo

L’affaire de concession du terminal à conteneurs au Port autonome de Lomé (PAL) au Groupe Bolloré continue de faire couler d’encres et de salives. Le nouveau élément dans la dite affaire, c’est une lettre de la présidente du Groupe parlementaire ANC, Me  Isabelle Améganvi, adressée au Chef du gouvernement Togolais, Komi Sélom Klassou.

Reçu ce jeudi 10 mai 2018 sur une radio locale (victoire Fm), la présidente du Groupe parlementaire ANC a indiqué qu’il ne peut pas y avoir de corrupteur sans corrompu. « Qui sont ceux qui sont concernés au Togo ? », s’est-elle interrogée.

Selon Me  Isabelle Améganvi, la lettre envoyée au Premier ministre Klassou  prend en compte tous les pans de cette affaire de concession. « Nous avons réuni tous les éléments sur les inculpations, tel que c’est fait en France », a-t-elle relevé.

En effet, la lettre adressée au gouvernement a trait entre autres à, la procédure en vertu de laquelle la concession a été attribuée à Vincent Bolloré, la date de publication de l’appel d’offres au journal officiel de la République togolaise, la date à laquelle la liste des participants à cet appel d’offres a été rendue publique, les entreprises retenues à l’issue de cette sélection, la date du dépouillement de l’appel d’offres, la date de publication du résultat de ce dépouillement et les montants annuels de redevance que verse Bolloré Africa Logistics  au trésor togolais depuis 2010.

Aussi, la députée demande-t-elle au Premier ministre à voir l’étude d’impact environnemental réalisée préalablement à la construction du 3ème quai et à l’extension du terminal à conteneurs du PAL, le rapport de cette étude, la convention qui fait état des 300 milliards de francs CFA que Bolloré a investis dans cette affaire, les sociétés exploitant des nouvelles installations,  la composition de leur capital et  leur actionnariat.

Par ailleurs, dans l’une de ses sorties la semaine dernière, le ministre Gilbert Bawara, Point Focal du gouvernement au 27ème dialogue inter togolais, a déclaré que l’allégation selon laquelle le gouvernement togolais ait cédé à l’industriel français un terminal à conteneur au Port autonome de Lomé (PAL) en 2011, en contrepartie du rôle joué par Havas, la filiale du Groupe Bolloré dans la réélection de Faure Gnassingbé à l’élection présidentielle de 2010 est fausse. Le ministre a indiqué que l’Etat togolais va coopérer si la Justice française l’interpelle.

 

Atha Assan

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Togotopnews, le top de l'actualité Togolaise

Tel:

00228 91 90 30 65
00228 97 15 64 47

Facebook