Monday, 22 October 2018

S SOCIETE

Saturday, 26 May 2018 18:40

Aller vite aux élections ! La grande préoccupation du CJD et ses partenaires

Au milieu à la table d'honneur, M. Adom Orphée, Coordonnateur et Vice-président du CJD  note les questions des journalistes avec attention Au milieu à la table d'honneur, M. Adom Orphée, Coordonnateur et Vice-président du CJD note les questions des journalistes avec attention

Le Collectif des Jeunes pour le Développement (CJD) demande une accélération des processus électoraux au Togo. C’est l’information phare d’une conférence de presse organisée ce samedi 26 mai 2018, à Lomé, par le CJD et  ses partenaires, regroupés au sein du Collectif des Organisations de la Société Civile (OSC) pour la Diplomatie Non Gouvernementale.

Selon les responsables de ses organisations, la paix et la stabilité sont de retour au Togo et donc  il est nécessaire d’aller aux élections . « Désormais la confiance renaît. Les investisseurs tournent à nouveau leur regard vers le Togo. Notre pays redevient l’une des destinations privilégiées des touristes. Aujourd’hui, la paix est effective au pays », a fait savoir M. Adom Orphée, Coordonnateur et Vice-président du CJD, avant d’indiquer qu’il est nécessaire d’aller vite aux élections.

Dans une déclaration liminaire lue à cette conférence de presse par M. Adom Orphée, le CJD et ses partenaires félicitent les autorités togolaises pour avoir œuvré en faveur du retour de la paix et les encouragent à aller toujours dans le sens de la préservation de cette paix. Toutefois, précise-t-ils, les acteurs politiques doivent tenir compte qu’il y a un délai légal pour les consultations électorales. « C’est aussi le souhait des partenaires au développement et de la communauté internationale à travers le groupe des 5  (les représentations diplomatiques accréditées au Togo) », a indiqué le Vice-président du CJD.

Aussi, déplore ce dernier,  le dialogue ouvert en février 2018 semble être au point mort et  le temps passe. « Le droit qui régit le Togo oblige les Togolais à aller aux élections en cette année 2018. Que faut-il attendre encore ? Pourquoi vouloir choisir délibérément perdre du temps et prendre le risque de créer un vide juridique dont les conséquences seront imprévisibles ? », s’interrogent le CJD et ses partenaires dans la déclaration liminaire.

A cet effet, ils demandent aux autorités togolaises « d’accélérer les processus électoraux afin que le référendum, les élections locales et les législatives puissent se tenir dans les délais légaux ».

Pour précision, les élections législatives doivent avoir lieu au Togo cette année dans le courant du mois de juin. 

Atha Assan

Last modified on Saturday, 26 May 2018 19:39

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Togotopnews, le top de l'actualité Togolaise

Tel:

00228 91 90 30 65
00228 97 15 64 47

Facebook