Wednesday, 24 October 2018

S SOCIETE

Wednesday, 18 July 2018 10:19

Kpalimé : le Vatican confirme la sanction des trois prêtres frondeurs

Le pape Le pape Photo crédit ; Paris Matchs

Au Togo, le 4 avril, trois prêtres du diocèse de Kpalimé (sud) ont été suspendus par leur évêque, Mgr Benoît Alowonou, pour avoir refusé de renouveler leurs promesses sacerdotales le 28 mars, lors de la messe chrismale.

Le 29 juin, la Congrégation pour l’évangélisation des peuples a confirmé cette sanction de l’ordinaire de ce diocèse togolais.

La Congrégation pour l’évangélisation des peuples, une institution du Saint-Siège, a confirmé, le 29 juin, la sanction de Mgr Benoît Alowonou, évêque de Kpalimé (Sud), à l’encontre de trois prêtres de son diocèse.

Les pères Daniel Gbadji, Yves-Paul Azaglo et Gerson Gale avaient causé un scandale public lors de la messe chrismale du 28 mars en refusant de renouveler leurs promesses sacerdotales. Face à ce comportement jugé « scandaleux », Mgr Benoît Alowonou avait publié, le 4 avril, trois décrets de suspense touchant les trois prêtres frondeurs.

Les prêtres frondeurs risquent de perdre leur état clérical

La réaction vaticane a été rendue publique par la nonciature apostolique le 29 juin. Dans son communiqué, le nonce apostolique au Bénin et au Togo, Mgr Brian Udaigwe, qui s’exprimait au nom du préfet de la Congrégation pour l’évangélisation des peuples, le cardinal Fernando Filoni, a expliqué que « la gravité des faits et le scandale public provoqué ont contraint à des mesures subséquentes dont la suspension des auteurs de l’exercice du ministère sacerdotal ». Le nonce apostolique a aussi précisé que le cardinal Filoni regrette que « malgré les mesures prises à leur encontre, les prêtres susmentionnés continuent de provoquer des troubles dans le diocèse et dans le pays, et de diffamer sous diverses formes leur évêque, la hiérarchie ecclésiastique et l’Église ».

Mgr Udaigwe a, en outre, rappelé que des peines plus graves comme la perte de l’état clérical peuvent suivre si les mis en cause n’accueillent pas la démarche qui leur est proposée en respectant l’esprit et la lettre de la sanction disciplinaire en cours, notamment celle de quitter immédiatement leur paroisse.

La crise prend de l’ampleur

Malgré la réaction du Vatican, la situation est loin de s’apaiser. Lire la suite en cliquant ici.

Last modified on Wednesday, 18 July 2018 10:29

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Togotopnews, le top de l'actualité Togolaise

Tel:

00228 91 90 30 65
00228 97 15 64 47

Facebook