Thursday, 16 August 2018

S SOCIETE

Tuesday, 07 August 2018 19:09

Profanation des Mosquées : l’Union Musulmane monte au créneau

Le croissant, symbole de l'Islam, surmontant une coupole d'une mosquée Le croissant, symbole de l'Islam, surmontant une coupole d'une mosquée Photo crédit : Radio-canada.ca

L’Union des Musulmans du Togo (UMT) a rencontré ce mardi 7 août 2018, à Lomé les professionnels de médias. Objectif, dénoncer et condamner la profanation des exemplaires du Saint Coran et des Mosquées à Lomé.

Dans une déclaration rendue publique et  signée par le président du bureau de l’UMT, M. Inoussa Bouraima, dans les nuits du 27, 31 juillet et 3 août 2018 des individus mal intentionnés  ont perpétrés une série d’actes de sabotage et de provocation qui s’apparente à des crimes de lèse-majesté à l’endroit de la communauté musulmane toute entière. « En effet, dans la nuit du 27 au 28 juillet 2018, les fidèles de la mosquée sise à Agoè Assiyéyé ont trouvé les copies du Coran de leur mosquée déchirées, chiffonnées puis accrochées aux grilles de la clôture », indique la déclaration.

La déclaration informe que ces actes malsains ont continué. « Les auteurs de ces profanations des lieux sacrés ont poursuivi  leurs actes sans état d’âme dans deux mosquées dans le quartier abritant le camp FIR, ceci dans les nuits du 31 juillet et 03 août 2018. Ces mosquées ont été incendiées, les exemplaires de Coran détruits et les biens matériels saccagés. Ces hommes sans foi déclarent la guerre à l’islam et à Dieu », poursuit-t-elle.

A cet effet, l’UMT dénonce et condamne « avec force » tous ces actes de vandalisme et attire l’attention de la communauté nationale et internationale que celui qui a révélé le Saint Coran en est son Gardien et les mosquées ses Maisons.  

Le président du bureau de l’UMT informe également par la déclaration que les auteurs des actes de vandalisme, qui cherchent tout azimut à mettre en péril le vivre ensemble religieux et l’entente inter-religions au Togo ne verront pas leurs objectifs atteints et les musulmans vont vivre en parfaite harmonie comme toujours avec toutes les obédiences religieuses. « Quoi qu’il en soit, ces actes sont inacceptables dans notre République laïque et bien plus car la liberté religieuse est garantie par la Constitution togolaise en son article 25 », lit-on dans la déclaration.

Amiel Abikou

Last modified on Tuesday, 07 August 2018 20:21

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Togotopnews, le top de l'actualité Togolaise

Tel:

00228 91 90 30 65
00228 97 15 64 47

Facebook