Tuesday, 13 November 2018

S SOCIETE

Friday, 26 October 2018 15:53

Les jeunes de l’ATBEF prêts pour mener de bons plaidoyers

Des Jeunes (MAJ) de l'ATBEF en groupe de travail Des Jeunes (MAJ) de l'ATBEF en groupe de travail Photo prise par Atha Assan

13 jeunes, 6 filles et 7 garçons du MAJ (Mouvement d’Action des Jeunes) de l’Association Togolaise pour le Bien-être Familial (ATBEF), venus des quatre antennes de l’ONG,  ont suivi du 22 au 26 octobre 2018 à Lomé, une formation en technique de plaidoyer.

Durant 5 jours, ces jeunes sont outillés afin de mener de bons programmes de plaidoyer en faveur de la promotion, du respect et de la protection des droits sexuels et reproductifs et l’égalité des genres.

Aussi, sont-ils orientés sur les défis en matière de la Santé, des Droits Sexuels et de la Reproduction (SDSR) dans le Pays et les initiatives de la Fédération internationale pour la planification familiale (IPPF).

Selon Mohamed Mourtala Zakari, trésorier régional de l’Antenne maritime MAJ, cette formation sur le plaidoyer vient renforcer les capacités des jeunes de l’ATBEF à pouvoir plaider pour les causes qu’ils défendent ensemble avec l’Association mère. « Nous avons appris les forces du plaidoyer, les dispositions à mettre en œuvre, les stratégies qu’il faut pour aboutir aux résultats d’un plaidoyer. Nous avons appris que pour arriver à un bon résultat, nous  devons-nous mettre en réseau avec les autres mouvements qui poursuivent les mêmes objectifs que nous. Nous avons aussi appris les méthodes pour pouvoir y parvenir », a-t-il confié.

Les messages de la formation sont bien passés

La vice-présidente de l’antenne maritime MAJ, Ivette Amélé Kouwouadan, dit avoir mieux cerné les contours d’un plaidoyer. « Le plaidoyer, c’est l'ensemble des dispositions à mettre en place pour pouvoir influencer les décisions  pour le bien-être de la population. On nous a appris les différentes étapes d’un plaidoyer, comment faire un bon plaidoyer, comment avoir un bon message de plaidoyer, comment amener le décideur à changer d’avis sur des situations » , affirme-t-elle.

                                                                                                                                                             Photo de famille de la rencontre

Les travaux pratiques ont été également au menu de cette formation. « On a fait des travaux de groupe. Dans mon groupe, on a eu à faire des recommandations. On a travaillé sur les mariages précoces des jeunes et adolescents, on a dégagé un bon plan de plaidoyer qu’on va bientôt soumettre aux décideurs », renseigne Mlle Ivette Amélé Kouwouadan.

Par ailleurs, des plans d’action conjoints sont élaborés pour la mise en œuvre d’initiatives communes de plaidoyer et de mobilisation communautaires. La formation a été assurée par M. Djeri Tchagbele, Chargé d’exécution projet innovant, et M. Hervé Ouagbeni, responsable jeunes et Adolescents à l’ATBEF.

Atha Assan

Last modified on Friday, 26 October 2018 18:19

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Togotopnews, le top de l'actualité Togolaise

Tel:

00228 91 90 30 65
00228 97 15 64 47

Facebook