Tuesday, 13 November 2018

S SOCIETE

Saturday, 27 October 2018 11:55

Trouble à l’Assemblée nationale, Nana Akufo-Addo à Lomé, la coalition invitée à Conakry…le récap de la semaine

Retour sur les temps forts de l'actualité de la semaine au Togo. Togotopnews a sélectionné pour vous des informations importantes qui ont marqué la semaine du 22 au 26 octobre 2018 sur le plan national.

 

Lundi 22

-           Les députés ont failli en venir aux mains

Tout est parti du désir de la majorité de nommer 4 personnes sur les 5 envoyées par la coalition des 14 pour siéger au nom de l’opposition parlementaire à la CENI. Les députés membres de la coalition ne sont pas d’accord pour que l’UFC de Gilchrist Olympio continue d’être à la CENI après les conclusions du Comité de suivi de la CEDEAO. Malgré l’opposition des partis de la coalition, la majorité (députés UNIR) et l’UFC ont nommé  4 sur les 5. Francis Pedro de l’ANC est écarté. Une situation qui a presque amené les élus du peuple à en venir aux mains.

Mardi 23

-           Brigitte Adjamagbo pas d’accord avec la majorité à l’Assemblé nationale

La Coordinatrice de la coalition des 14 partis politiques de l’opposition, Brigitte Adjamagbo-Johnson, a affirmé que les quatre membres du regroupement politique nommés par la majorité parlementaire sur les cinq, ne prêterons pas serment tant que la cinquième personne ne soit prise en compte.  Selon l’opposante, ce qui s’est passé à l’Assemblée nationale, n’est qu’une violation de la feuille de route et des recommandations du comité de suivi de la CEDEAO. En conférence de presse le mardi, le regroupement politique annonce de nouvelles manifestations de rue.

Mercedi 24

-           Faure Gnassingbé à Accra

Faure Gnassingbé était le mercredi à Accra, Ghana pour une visite de travail. Selon la présidence togolaise, ce déplacement de Faure Gnassingbé répond à la volonté des deux dirigeants de se concerter régulièrement sur des questions d’intérêt commun en vue de l’approfondissement des relations de coopération entre le Ghana et le Togo.

-           Conférence de presse du pouvoir et sa majorité

Le gouvernement  et sa majorité au parlement étaient face à la presse le mercredi, à Lomé. Une occasion pour éclairer l’opinion sur l’évolution de l’actualité politique au pays. Sur la question de la reprise totale du recensement électoral effectué sans la participation de l’opposition notamment de la coalition des 14 partis politiques ; le ministre de l’administration territoriale, de la décentralisation et des collectivités locales, Payadowa Boukpessi, fait savoir qu’un recommencement à zéro est impossible.

De son côté, le porte-parole du gouvernement, Gilbert Bawara, a affirmé que le gouvernement s’inscrit « pleinement et scrupuleusement »  dans le cadre des décisions de la CEDEAO. « Nous allons agir pour que toutes les décisions y compris l’organisation des élections législatives le 20 décembre puissent être réalisées », a-t-il précisé.

Pour sa part, Christophe Tchao, président du groupe parlementaire UNIR, a déclaré que l’élection des membres au niveau de la CENI répond à des critères bien précis. « Aux dispositions de la loi, c’est-à-dire le code électoral et le règlement intérieur de l’Assemblée nationale », a-t-il fait savoir.

Jeudi 25

-           Antoine folly fustige ce qui se fait à la CENI

Selon l’opposant dont le parti est membre de la coalition des 14, la feuille de route de la CEDEAO pour une sortie de crise au Togo est structurée en trois axes notamment la mise en place des mesures d’apaisements, l’opérationnalisation des réformes et la création des conditions d’organisation d l’’élections transparentes et équitables. « La question de la CENI n’est pas le point central de la feuille de route de la CEDEAO », a-t-il souligné. Pour le Délégué national de l’UDS-Togo, le gouvernement « s’attarde sur des problèmes comme le problème de l’UFC qui en réalité ne le concerne pas, pour créer  un écran de fumée autour de ce qui doit être l’essentiel.

-           Une lettre d’invitation d’Alpha Condé à la Coalition

La Coalition des 14 partis politiques de l’opposition est invitée à se rendre samedi, 27 octobre, à Conakry, en Guinée à l’invitation d’Alpha Condé, un des médiateurs du dialogue inter-togolais.. La lettre parle d’une « rencontre de concertation » avec la Coalition sur la mise en œuvre des recommandations formulées par la CEDEAO pour une sortie de crise au Togo.

-           Conseil des ministres

Le Conseil des Ministres s’est réuni le jeudi au Palais de la Présidence de la République, sous la présidence du Président de la République, Faure Essozimna GNASSINGBE. Au cours des travaux, le Conseil a, adopté deux (02) projets de loi  et huit (08) décrets, écouté une communication, et abordé un divers. Par ailleurs,  le communiqué sanctionnant les travaux informe que le Chef de l’Etat a félicité les populations et tous les acteurs qui ont contribué au bon déroulement du processus de recensement électoral mis en œuvre par la CENI. 

Vendredi 26

-           Fin d’une formation en plaidoyer des jeunes de l’ATBEF

13 jeunes, 6 filles et 7 garçons du MAJ (Mouvement d’Action des Jeunes) de l’Association Togolaise pour le Bien-être Familial (ATBEF), venus des quatre antennes de l’ONG,  ont suivi du 22 au 26 octobre 2018 à Lomé, une formation en technique de plaidoyer. Les jeunes sont formés pour de mener de bons programmes de plaidoyer en faveur de la promotion, du respect et de la protection des droits sexuels et reproductifs et l’égalité des genres. Une formation bien appréciée par les participants.

-           De la prison, Foly satchivi écrit à Faure Gnassingbé

Le premier porte-parole du mouvement ‘En aucun cas’ a écrit au chef de l’Etat, Faure Gnassingbé.  Dans une lettre ouverte, Foly Satchivi demande la libération mais dit qu’il ne demandera pas pardon pour des faits qu’il n’a jamais commis.

-           Nana Akufo-Addo et Faure Gnassingbé ont inauguré le poste juxtaposé de Noépé

Les présidents du Togo et du Ghana ont inauguré vendredi le poste juxtaposé de Noépé-Akanu (frontière Togo-Ghana) situé à 30km à l’est de Lomé. Le président de la Commission de la Cedeao, Jean-Claude Brou, était également présent. « Avec cet ouvrage nous sommes sur le point de résoudre un des problèmes les plus importants entre nos deux peuples, la facilitation des échanges, des biens, du commerce et des  personnes », a déclaré Nana Akufo-Addo.

Atha Assan

Last modified on Saturday, 27 October 2018 12:13

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Togotopnews, le top de l'actualité Togolaise

Tel:

00228 91 90 30 65
00228 97 15 64 47

Facebook