Tuesday, 13 November 2018

S SOCIETE

Sunday, 28 October 2018 10:53

Une rencontre interreligieuse pour la promotion de la paix

Table d'honneur Table d'honneur

Une rencontre a réuni ce samedi 27 octobre 2018 à Lomé, plusieurs religieux  notamment les bouddhistes, les musulmans, les catholiques, les représentants des cultes traditionnelles sous le thème ‘’ponts de paix’’. Ces hommes et femmes de foi veulent prôner la paix et continuer  ensemble le dialogue interreligieux.

Couloir humanitaire, un chemin de paix ; la tolérance religieuse est essentielle pour la cohabitation en paix-la règle d’or équivaux la paix ; la paix, instrument indispensable pour la vie ; importance du dialogue inter-religieux pour la paix dans le monde et au Togo sont entre autres thématiques abordées.

Selon le représentant du ministre de l’administration territoriale, de la décentralisation et des collectivités locales,  Peketi ANAOU, la paix prônée au Togo  va dans le sens de l’acceptation de l’autre, de sa religion.  « La Constitution togolaise en ses articles 1, 2  et 25 qui confère à tout citoyen, la liberté religieuse précise que le Togo est un Etat  laïc et  en ce sens l’on devrait pouvoir accepter l’autre, son opinion, sa conscience, sa religieux » a-t-il fait savoir.

Parlant de la tolérance,  Sriman Vahara Acharya, responsable national  de Hare Krishna, a indiqué qu’une vraie éducation sur la paix va permettre aux populations d’avoir la maitrise de soi devant la provocation.

« Il faudrait que les gens soient éduquer sur comment tolérer les provocations. Le mot  tolérance n’a pas de sens s’il n’y a pas la provocation. On vit dans un monde où  il y a nos petites divergences et une petite défaillance peut créer une guerre, mais si les religieux véhiculent les messages de paix, les fidèles vont bien se comporter. Tous les grands maitres qui sont venus avec le messages de Dieu sont des gens qui sont tolérants », a expliqué le responsable national  de Hare Krishna.

Pour sa part, le responsable national de la communauté   Sant ’Egidio, Daniel YEHOUESSI a souligné que les leaders religieux  ont l’obligation de construire des ponts de paix.

 « Notre époque nous offre de grandes opportunités, les avancées technologiques, la globalisation, mais au même moment, elle souffre  de l’effondrement de beaucoup de ponts et de la construction des murs.  C’est pourquoi aujourd’hui, les religions au Togo veulent prendre à cœur  ce devoir de construire des ponts de paix malgré les vents à contre courants, les religions ne peuvent plus se résigner devant les murs », a-t-il indiqué.

Il a par ailleurs, exhorté toutes les religions à toujours se rencontrer et à prier pour la paix car selon lui, «  la force faible de la prière est une énergie si puissante qui peut construire la paix ».

 La journée interreligieuse est initiée  depuis 1986 par le pape Jean Paul II. elle est à sa 32ème   édition et s’est déroulée sur le plan international en Italie.

Rachel Doubidji

Last modified on Sunday, 28 October 2018 10:59

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Togotopnews, le top de l'actualité Togolaise

Tel:

00228 91 90 30 65
00228 97 15 64 47

Facebook