Tuesday, 11 December 2018

S SOCIETE

Tuesday, 27 November 2018 18:05

Industrie extractive : de la nécessité d’impliquer les communautés

Industrie extractive : de la nécessité d’impliquer les communautés Photo crédit : Xalima.com

Les gouvernements  doivent  obtenir le Consentement Libre  et Informé Préalable (CLIP) des membres des communautés avant le début de tous projets des industries extractives. C’est ce qui ressort d’une rencontre avec les professionnelles de medias, ce lundi 26 novembre 2018 à Lomé, organisée par l’ ONG ‘’Les Amis de la Terre-Afrique’’.

Les activités extractives des sociétés transnationales  approuvées par les gouvernements  sont pour la plupart, selon les responsables de cette organisation, exécutées sans que les communautés hébergeant la ressource aient la possibilité de donner ou de refuser leur consentement préalable, libre  et en connaissance de cause avant le début des projets de l’industrie extractive.

Cette situation, indiquent ces responsables, entraine des impacts sociaux et environnementaux pour les communautés avec des conséquences différenciées sur les femmes et les enfants.

Les Amis de la Terre-Afrique  demandent ainsi aux gouvernements de veiller à ce que les plans de développement des infrastructures ou les décisions politiques obtiennent le consentement libre, préalable et éclairé des membres des communautés.

« Nous appelons les gouvernements africains à prévenir des impacts négatifs des activités des entreprises sur les peuples des communautés sur les droits humains, avant que des concessions soient consenties à des sociétés multinationales » souhaite Kwami Dodzi Kpondzo, chargé des programmes à l’ ONG ‘’Les Amis de la Terre-Togo’’.

Aussi, poursuivent-ils, le consentement doit être donné sans force, sans intimidation, sans oppression, ni contrainte et conformément aux processus décisionnels des communautés. « Il devraient identifier les droits des membres de la communauté potentiellement concernés par les projets d’industries extractives et d’infrastructures », a expliqué  le chargé des programmes.

Le Consentement Libre et Informé Préalable (CLIP) est un principe internationalement reconnu, stipulé par les instruments relatifs aux droits de l’homme. Il est conçu pour assurer le respect du droit des peuples des communautés de décider de leur propre avenir et de leur droit à l’autodétermination.

Rachel Doubidji

Last modified on Tuesday, 27 November 2018 18:13

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Togotopnews, le top de l'actualité Togolaise

Tel:

00228 91 90 30 65
00228 97 15 64 47

Facebook