Monday, 11 December 2017

S SOCIETE

Tuesday, 04 July 2017 18:42

Route Lomé Vogan-Anfoin: Les appels au Chef de l’Etat sont-ils entendus ?

Ministre des Infrastructures et transports, Ninsao Gnofam Ministre des Infrastructures et transports, Ninsao Gnofam

La route Lomé Vogan-Anfoin rebaptisée  par la presse route CECO-Gnofam-Ayassor ne cesse de faire parler d’elle, depuis que les travaux de cette route sont aux arrêts. Les usagers de la route, des responsables de syndicats, des acteurs de la société civile et le Mouvement Martin Luther King ont envoyé un mémorandum signé le 16 juin 2017 au  Chef de l’Etat  pour qu’il « mette l’œil dans l’affaire de cette route ». Comme par hasard, les dernières informations  émanant du ministère des Infrastructures annoncent la reprise des travaux  cette semaine.

Au demeurant, les signataires du mémorandum rappellent que le  30 janvier 2014, les travaux d’aménagement  de la route Lomé-Vogan-Anfoin ont été lancés pour une durée de 18 mois, au grand bonheur des usagers de la route mais malheureusement leur joie fut de courte durée.

Et pour cause,  indique les signataires,  l’arrêt inattendu des travaux pour des raisons jusqu’ici inconnues. Aussi,  le Mouvement Martin Lutter King et ses alliés expriment-ils un seul et ultime souhait, celui de voir la reprise instantanée des travaux. 

« Depuis 2015, le réseau routier dans la région maritime s’est amélioré avec les travaux de réaménagement notamment Lomé-Amegnran-Anfoin-Aného-Lomé. Alors que tous ces travaux sont presque achevés, il ne reste que la route Lomé-Vogan-Anfoin », regrettent les organisations   qui espèrent que le Chef de l’Etat sera  attentif à leur plaidoyer et par conséquent  lui accordée une suite favorable.

Les derniers  appels pour la reprise des travaux sont-ils déjà écoutés ?  La question est sur toutes les lèves depuis ce mardi, quand le ministre des Infrastructures, Ninsao Gnofam a annoncé la reprise des travaux,  courant cette semaine.

Les témoins disent remarquer sur cette  route, au niveau du boulevard Jean Paul II, le repositionnent des engins,  ce qui renvoie à l’image d’une reprise incessante des travaux.

 Pourtant avec les derniers rebondissements,   les analystes  préviennent les organisations de la société civile de ne pas crier victoire avant de l’obtenir.

De Lomé à Anfoin en passant Vogan, Akoumapé, Hahatoé, Kpomé, Klobatèmé, Avéta Djagblé et Kélégougann,  les populations  n’ont de cesse exprimer leur indignation depuis  l’arrêt des travaux de la route Lomé-Vogan-Anfoin. Une reprise des travaux serait un soulagement.

Germain Doubidji

 

 

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Togotopnews, le top de l'actualité Togolaise

Tel:

00228 91 90 30 65
00228 97 15 64 47

Facebook