Wednesday, 23 January 2019

S SOCIETE

Tuesday, 11 December 2018 07:57

Attention ! Yark Damehame clarifie les choses

Yark Damehame, ministre de la sécurité et de la protection civile Yark Damehame, ministre de la sécurité et de la protection civile Photo crédit : togo-online

Après les violences qui se sont produites dans la journée du samedi 08 décembre 2018 dans la banlieue nord de Lomé, une vidéo s’est vite propagée sur les réseaux sociaux dans laquelle les auteurs de la vidéo suspectaient un haut officier de l’armée d’être le responsable des tueries. Réagissant sur le sujet, le ministre de la sécurité et de la protection civile invite les populations à éviter l’amalgame.

nvité du journal de 20 heures sur la télévision nationale, Yark Damehame décrit les choses : « Dans la vidéo on a vu un véhicule bâché, double cabine avec une plaque d’immatriculation bien lisible. On a vu le véhicule évolué vers l’Est, devant  on a vu des barricades tenues. On a vu également un motocycliste qui suivait le véhicule, on a vu un occupant du véhicule qui était derrière la place non chauffeur sortir une carabine. Quelques secondes après on a vu la même personne retournée la carabine dans le véhicule ».

 Effectivement, souligne le ministre de la sécurité et de la protection civile, chef d’état-major général des Forces armées togolaises (FAT), général Félix Kadanga, était sur les lieux. « Quand il y a manifestation, il sort pour vérifier l’efficacité du dispositif sécuritaire. Quand il a évolué, il est tombé sur la barricade, on a vu également le véhicule manœuvré pour faire marche arrière.  C’est à ce moment qu’il a aperçu que son escorte qui était derrière avait sorti l’arme sans faire usage. Il a intimé l’ordre de faire rentrer l’arme. Ils ont rebroussé chemin, par après on a vu un camion chargé de troupes qui est venu dégager la barricade », clarifie le Gal Yark Damehame.

Il faut préciser, poursuit le ministre de la sécurité et de la protection civile, on a eu deux faits distincts qui n’ont rien à avoir l’un avec l’autre. « Le fait de signaler par le témoin qu’on on a vu un véhicule 4*4 de couleur noire sans plaque d’immatriculation qui a circulé dans un secteur où par après malheureusement on a eu deux corps et la sortie du Chef d’état-major pour vérifier l’efficacité du dispositif sur le terrain. Cette vidéo pour les spécialistes, quand vous suivez de près, vous allez voir qu’elle a été travaillée, on a une musique de fond qui annonce un film. Aussi des gens qui parlent citant le nom du chef d’état-major », explique-t-il.

La sortie du chef d’état-major, rassure le Gal Yark Damehame, n’a rien à avoir avec les deux corps qui ont été découverts, malheureusement tués par chevrotine, des billes utilisés aussi bien par des civiles que les militaires. « Les deux faits sont distincts », a-t-il précisé.

Par ailleurs, le ministre e la sécurité et de la protection civile appelle la jeunesse à la retenue.

Atha Assan

 

 

 

 

Last modified on Tuesday, 11 December 2018 16:01

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Togotopnews, le top de l'actualité Togolaise

Tel:

00228 91 90 30 65
00228 97 15 64 47

Facebook