Sunday, 21 July 2019

S SOCIETE

Tuesday, 11 December 2018 16:59

Mgr Kpodzro à Gnassingbé : « La meilleure solution est d’accueillir l’alternance politique comme une réalité normale »

 Monseigneur Philippe Fanoko Kpodzro, Archevêque émérite de Lomé; et Faure Gnassingbé Monseigneur Philippe Fanoko Kpodzro, Archevêque émérite de Lomé; et Faure Gnassingbé

L’Archevêque émérite de Lomé, Monseigneur Philippe Fanoko Kpodzro est toujours dans sa peau de sentinelle par rapport à la situation socio-politique que traverse le Togo. Au cours d’une nouvelle sortie médiatique ce mardi 11 décembre 2018 à Lomé, le prélat envoie de nouveau un message fort au président de la république, Faure Gnassingbé.

Selon Mgr Philippe Fanoko Kpodzro, la seule personne qui peut mettre fin à la situation que traverse le pays en ce moment est le Président de la République. A cet effet, le prélat supplie Faure Gnassingbé à reporter les élections législatives du 20 décembre prochain.

« Excellence Monsieur le Président de la République, cher fils…, laisse-moi te dire que tu as aujourd’hui la grâce de présider aux destinées du peuple togolais. Je voudrais te demander, implorant le Grand Dieu, notre Père très miséricordieux, en toute humilité, d’user courageusement de toutes tes prérogatives pour proposer un nouveau calendrier réaliste et consensuel en vue des élections législatives. Le 20 décembre 2018 ne saurait être imposé par qui que ce soit comme une date fétiche au détriment du bien commun et dans l’intérêt supérieur de la nation togolaise », a-t-il déclaré.

Ainsi, Mgr Philippe Fanoko Kpodzro emboîte le pas à la Conférence des Evêques du Togo, aux organisations de la société civile, aux églises évangélique presbytérienne et méthodiste et aux cadres musulmans, qui tous plaident pour le report des élections législatives au Togo.

En outre, le religieux conseille à Faure Gnassingbé d’accepter l’alternance pour le bonheur du peuple Togolais. « Cher fils, avec tout le respect que je vous dois, la meilleure solution que je propose est d’accueillir l’alternance politique comme une réalité normale et salutaire pour toute la nation. Tu auras le mérite d’avoir sauvé le peuple togolais de la grande violence aux conséquences indescriptibles. Il n’est pas trop tard de bien faire. Je t’encourage à aller dans ce sens pour le bien de nous tous », a-t-il dit.

Par ailleurs, Mgr Philippe Fanoko Kpodzro, l’homme qui a présidé la conférence nationale souveraine au Togo, invite l’opposition et les organisations de la société civile à « dépassionner le débat en tenant résolument au service de l’intérêt général du peuple dont ils disent incarner la volonté »

Atha Assan

Last modified on Tuesday, 11 December 2018 22:17

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Togotopnews, le top de l'actualité Togolaise

Tel:

00228 91 90 30 65
00228 97 15 64 47

Facebook