Tuesday, 22 August 2017

S SOCIETE

Wednesday, 19 July 2017 16:00

Avec la "Campagne dignité", "plus de dignité pour tous les détenus du Togo"

"Campagne dignité", c’est le nom donné à une initiative  portée par les ONG Action des Chrétiens pour l'Abolition de la Torture au Togo (ACAT-Togo) et Union Chrétienne de Jeunes Gens (UCJG). L’objectif de cette campagne lancée ce mardi 18 Juillet à Lomé est de contribuer à l’amélioration des conditions des détenus. Elle a comme slogan  "plus de dignité pour tous les détenus du Togo".

Le choix du 18 Juillet, journée internationale Nelson Mandela, pour le lancement de l’initiative n’est pas un hasard.  Les deux organisations de la société civile veulent en réalité, à travers cette campagne, promouvoir les règles Nelson Mandela qui visent à humaniser les prisons.

« L’Assemblée générale des Nations Unies pour rendre hommage à Nelson Mandela, un acteur du combat mondial en faveur des droits de l’homme, de l’égalité, de la démocratie et de la promotion d’une culture de la paix, qui a passé 27 ans de vie en prison, a adopté à l’unanimité, en décembre 2015, un ensemble de règles minima pour le traitement des détenus,  révisées et désignées comme Règles Nelson Mandela . Nous voulons  donc  par cette campagne  amener  les responsables des administrations pénitentiaires, les agents pénitentiaires et les surveillants de prison à connaître et appliquer les Règles Nelson Mandela » a indiqué, Bruno Germain HADEN, Secrétaire Général de ACAT Togo.

Selon les deux organisations, porteurs du projet,  la "campagne dignité" va de Juillet 2017 à Juin 2018. Elle sera marquée par plusieurs actions comme la formation des surveillants de prison sur toute l’étendue du territoire, des tournées de formation, des actions de plaidoyer pour que des lois soient votées en vue d’améliorer les conditions de détention au Togo.

Par ailleurs, à propos des conditions de détentions au Togo, M. Gérard Kokou  ATOHOUN, Secrétaire Général UCJG Togo, pointe du doigt la surpopulation carcérale, des problèmes liés à l’alimentation, la santé notamment le manque d’infirmiers et de médicaments dans les prisons et  les problèmes d’assainissement.

Il faut noter que les « Règles Nelson Mandela » sont au total   122.  Elles couvrent tous les aspects de l’organisation pénitentiaire et résument les normes minima convenues pour le traitement des détenus, prévenus ou condamnés.

 

Hélène doubidji

Last modified on Wednesday, 19 July 2017 16:56

Commentaire

Zone obligatoire (*).

Togotopnews, le top de l'actualité Togolaise

Tel:

00228 91 90 30 65
00228 97 15 64 47

Facebook