Tuesday, 23 July 2019

S SOCIETE

Wednesday, 08 May 2019 18:04

Kpodzro : « Le nouveau texte proposé est plus grave que la constitution en vigueur »

Kpodzro : « Le nouveau texte proposé est plus grave que la constitution en vigueur » Photo crédit : aLome.com

L’Archevêque émérite de Lomé, Mgr Philippe Fanoko Kpodzro était de nouveau face à la presse ce mercredi 08 mai 2019, à Lomé. Il a réagi par rapport à l’actualité politique qui prévaut dans le pays notamment la question de la réforme constitutionnelle.

Selon le prélat, si la réforme constitutionnelle en cours aboutit,  la Constitution sera pire que celle en vigueur. « Le nouveau texte proposé est plus grave que la constitution en vigueur. Le régime RPT/UNIR est vorace, sans pitié, et considère le Togo comme une propriété privée », a-t-il affirmé.

En effet, Mgr  Kpodzro  fait savoir que  la réforme constitutionnelle en cours  concerne 5 articles notamment  52, 59, 60, 65 et 75 de la Constitution.

L’article 59 (nouveau) relatif au mandat du président de la République porte le mandat présidentiel à 7 ans renouvelable une seule fois. Un article qui reçoit des critiques de l’homme de Dieu : « Cela veut dire qu’à la fin du mandat de Faure Gnassingbé en février 2020 où il aura déjà bouclé 15 ans au pouvoir, il peut encore se présenter 2 fois devant les électeurs. Cette fois-ci, pour un mandat de 7 ans ».  Il finira, poursuit-il,  en principe en 2034.

Le plus grave, ajoute le prélat c’est  l’article 75 (nouveau) qui consacre une immunité à vie pour le président de la République : « les anciens présidents de la République  sont de plein droit membres à vie du Sénat. Ils ne peuvent être ni poursuivis, ni arrêtés, ni détenus, ni visés pour les actes posés pendant leur mandat …».

Quant à l’article 52 (nouveau) il augmente la durée du mandat des députés,  6 ans renouvelables 2 fois contre 5 ans auparavant. L’article 65 (nouveau), poursuit Kpodzro, porte  la durée de la transition, après une vacance de pouvoir, de 60 jours à 100 jours.

Ainsi,  l’Archevêque émérite de Lomé et président de la conférence nationale souveraine regrette le faite que le texte proposé par l’expert constitutionnaliste sénégalais commis par la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO) est ignoré.

Togotopnews

Last modified on Wednesday, 08 May 2019 18:14

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Togotopnews, le top de l'actualité Togolaise

Tel:

00228 91 90 30 65
00228 97 15 64 47

Facebook