Wednesday, 13 December 2017

S SOCIETE

Monday, 31 July 2017 12:49

Les ESOP du Togo et du Bénin ménagent leur monture

« Quitter l’étape des Très Petites Entreprises (TPE) pour  des Petites et Moyennes Entreprise (PME) et améliorer le développement économique et social des populations en milieu rural ». C’est autour de cette vision que les responsables des Entreprises et Services des Organisateurs de Producteurs (ESOP) du Togo et du Bénin se sont réunis le vendredi 28 juillet, à Lomé, pour analyser les résultats obtenus au cours des six mois d’activités  et  adopter de nouvelles options.

Les échanges ont permis de définir les actions prioritaires à mener au cours du second semestre de l’année pour améliorer la performance des ESOP sur le plan qualité et l’écoulement des produits afin de les rendre plus compétitives sur le marché international.

Selon le Directeur Général de l’Entreprise Territoire et Développement (Etd), M. Komi Abitor, au Togo comme au Bénin, les entreprises rencontrent les mêmes problèmes pour percer le marché et se développer. Pour cette raison, les travaux effectués par ESOP et Etd ont porté sur cinq (5) axes en vue de  palier à ces problèmes.  « Il a été question de définir ensemble avec les ESOP, une stratégie de passage à l’échelle c'est-à-dire comment faire pour qu’elles deviennent des entreprises viables, travailler sur l’amélioration de la production et de la productivité pour la sécurisation des approvisionnements. A part ces deux axes, les travaux ont également porté sur la facilitation de l’accès au marché, l’amélioration de l’accès au financement des entreprises ainsi que l’amélioration de l’accompagnement technique de Etd », a expliqué le Directeur Général de l’Entreprise Territoire et Développement.

Au Togo comme au Bénin, les résultats obtenus au cours des six mois sont encourageants. « De 2016 à 2017, le nombre de producteurs avec lequel nous travaillons, a augmenté,  de même que la matière première. Il y a une nette amélioration surtout avec le concours du ministère de l’agriculture, de l’élevage et de l’hydraulique ainsi que celui de EDT. Nous avons pu signer un contrat avec la Brasserie du Bénin. Actuellement, cette grande entreprise utilise du riz local pour faire la bière. Grâce à ce contrat, les institutions financières viennent à nous et veulent nous aider à aller loin dans nos activités », a fait savoir Pyalo Ahoulimi, Directrice Esop Togo.

Du côté du Bénin, le bilan est axé sur la création d’emploi. « En six mois, nous avons quand même pu créer un chiffre d’affaire avoisinant les 133 millions et créer 52 emplois. Les  entreprises de transformation du riz et  de soja ont permis d’évoluer, de faire de la croissance en termes de revenus et création d’emploi », a indiqué M. Cosme Ahodede, Manager ESOP Bénin.

Outre l’accompagnement de ETD, les activités des ESOP bénéficient également du soutien des gouvernements togolais et béninois respectivement à travers le Projet d’Appui au Secteur Agricole (PASA) et le Projet d’Appui à la Diversification Agricole. Ces deux projets bénéficient de l’appui financier de la Banque Mondiale ainsi que d’autres partenaires.

En effet, les ESOP sont spécialisées par secteur de production entre autres riz, miel et Soja et bénéficient de l’accompagnement de l’Entreprise Territoire et Développement (ETD) dans la recherche de financement.

 

Atha Assan

Last modified on Monday, 31 July 2017 12:49

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Togotopnews, le top de l'actualité Togolaise

Tel:

00228 91 90 30 65
00228 97 15 64 47

Facebook