Tuesday, 19 November 2019

S SOCIETE

Thursday, 04 July 2019 15:05

Arnaques au ‘’love chat’’ : des cybercriminels aux mains de la police

Des cybercriminels mis aux arrêts Des cybercriminels mis aux arrêts

ODINNASY Vester John, AZUDIUGWU Collins, OKEREKE Kelechi, NELSON Thomas, AMSTRONG Okey, CHINWUBA Goodness, UZOEGWU Chukwdi, OKEGEZE Ifey, EMMANUEL Christian, IKECHUWU Sunday et OBI Okey, constituent un groupe de 11 cybercriminels interpellé par la Direction Centrale de la Police Judiciaire (DCPJ), le 20 juin dernier après plusieurs semaines d’ investigations.

Pour arriver à leurs fins, ces cybers escrocs usent de toutes sortes d’arnaques notamment l’arnaque au ‘’love chat’’ ou à l’héritage  pour extorquer aux honnêtes citoyens, d’importante somme.

 « Ils prennent contact avec leurs  victimes via internet,  les amènent progressivement par diverses manœuvres à s’éprendre d’eux avant de les contraindre par le chantage affectif à leur remettre d’importante sommes d’argent ou tous leurs biens », a expliqué le  Commissaire de police, Douti Yendoube.

Pour ce qui est de l’arnaque à l’héritage,  précise t- il, ces individus font croire à leurs victimes qu’ils sont héritiers d’une immense fortune malheureusement bloquée sur un compte bancaire  et qu’ils ont besoin d’un financement consenti par la victime pour rentrer dans leurs fonds.

« Espérant un partage de cet héritage fictif, les victimes n’hésitent pas de se dépouiller complètement au profit des escrocs », ajoute le  Commissaire de police.

17 ordinateurs portables, 08 téléphones portables, 04 clés USB, 09 cartes Sim Moov, 06 cartes Sim Togocel, 02 cartes Sim GLO du Ghana, une liste  de contact téléphonique Moov et Togocel, un joint de cannabis sont notamment les objets saisis  après la descente de la police organisée par la DCPJ.

LIRE AUSSI : Un vaste réseau de trafic de faux médicaments démantelé

L’analyse numériques de tous ces matériels, indique le Commissaire de police Douti Yendoube,  a révélé que leurs propriétaires vivent exclusivement des revenus de l’activité de cyber escroquerie ainsi que l’attestent de nombreux documents suspects, notamment les récépissés de transfert d’argent faits par leurs victimes à leur profit et les  plusieurs fausses attestations de certaines institutions.

Rachel Doubidji

Last modified on Thursday, 04 July 2019 15:23

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Togotopnews, le top de l'actualité Togolaise

Tel:

00228 91 90 30 65
00228 97 15 64 47

Facebook