Thursday, 19 September 2019

S SOCIETE

Tuesday, 09 July 2019 08:00

« Sécurité et mieux-être des détenus », Pius Agbétomey très préoccupé

Pius Agbetomey, ministre de la justice Pius Agbetomey, ministre de la justice

Les conditions de vie des détenus préoccupent le gouvernement. C’est dans ce sens que le Garde des sceaux et ministre de la justice, Pius Agbétomey a effectué, en fin de semaine dernière, s’est rendu à la prison civile de Lomé pour discuter avec les prisonniers.

Le ministre et sa délégation étaient en visite à cet endroit pour s’enquérir  des besoins préoccupants en milieu carcérale. Comme constat, il ressort entre autres une mauvaise gestion de l’électricité notamment des branchements anarchiques dans les cellules pour alimenter des appareils non incompatibles, la mise en place des abris de fortunes par les détenus pour cuisiner ou encore mener leurs activités génératrices de revenus. Autant de facteurs qui ne garantissent pas la sécurité individuelle ni collective.

Face à la délégation, la parole a été donnée aux prisonniers pour dresser l’état des lieux et partant avancer des approches de solutions. « Je suis vraiment satisfait pour ces échanges que nous avons eues parce que les détenus ont perçu à leur juste valeur les problèmes, les difficultés et ont fait des propositions de solutions », a confié Pius Agbétomey à la fin des de la visite.

Ainsi, le ministre de la justice annonce d’importantes mesures pour remédier à la situation. « Première étape, nous allons associés à la réunion de coordination du ministère le fonctionnaire électricien de la prison ; nous allons faire des recoupements de toutes les propositions qui ont été faites. A la suite de l’identification que nous allons faire, il y a une équipe technique qui va venir ici (prison) pour visiter certains lieux qui ont été indiqués et nous allons passer à la phase de mise en œuvre immédiat de ce qui aura constitué l’effort des solutions à apporter dans l’immédiat. Nous allons voir par la suite ce qu’on peut faire dans le court et moyen terme. Ce sera une démarche par gradation » a-t-il indiqué.

Par ailleurs, les discussions ont porté également sur les difficultés liées à l’accès à l’eau potable. La prison civile de Lomé regorge aujourd’hui d’un effectif carcéral de 1998 détenus.

Atha Assan

Last modified on Tuesday, 09 July 2019 08:07

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Togotopnews, le top de l'actualité Togolaise

Tel:

00228 91 90 30 65
00228 97 15 64 47

Facebook