Wednesday, 23 October 2019

S SOCIETE

Wednesday, 25 September 2019 09:19

Lomé abrite une rencontre sur l'assainissement et l'hygiène

Photo de famille Photo de famille

Le Conseil de Concertation pour l'approvisionnement en Eau et Assainissement (WSSCC) organise depuis ce mardi 24 septembre 2019 à Lomé, une rencontre régionale sur l'assainissement et l'hygiène.

L'objectif de cette rencontre de trois jours est de renforcer les capacités des participants afin d'appliquer des données et des preuves, et de maximiser la valeur ajoutée de la prise en compte des concepts de  "l'Equité et Non-Discrimination/EQND" et, "Ne Laisser personne Derrière", autour du renforcement des systèmes au niveau national et régional.

Elle va permettre également d'intégrer aux planifications ces thématiques émergentes pour en capitaliser les évidences dans la mise en œuvre des programmes pays.

Selon Sani Amidou, chef division assainissement au ministère de la santé et l'hygiène publique, à travers ces thématiques, les acteurs intervenants dans le secteur de l'eau, assainissement, hygiène veulent veiller à ce que personne ne soit laissé pour compte et que des droits soient accordés aux personnes les plus vulnérables de la société.

"Dans toutes les actions que nous menons, nous voulons intégrer l'élément équité non-discrimination et ne laisser personne derrière. Nous voulons dire aux gens que chacun doit contribuer pour que les latrines soient dans les maisons et réduire de façon significative les maladies", a-t-il fait savoir.

En effet, la mission du WSSCC est de permettre à toutes les personnes, en particulier les femmes, les filles et les personnes en situation de vulnérabilité, d'exercer leur droit à l'assainissement et à l'hygiène tout au long de leur vie, dans la dignité et la sécurité. Aussi, veut-elle mettre fin à la défécation à l'air libre.

De son côté,  Salami Fataou, spécialiste Wash Unicef, a souligné que la latrine doit faire partie du comportement quotidien du chef de famille de l'habitat.

" Quand on construit sa maison, automatiquement on doit penser à la latrine. Les populations doivent comprendre que la latrine doit faire partie de l'habitation et que chacun doit pouvoir faire sa propre latrine", a expliqué Salami Fataou.

La rencontre réunit les participants venus du Bénin, Madagascar, Niger  et du Togo.

Rachel Doubidji

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Togotopnews, le top de l'actualité Togolaise

Tel:

00228 91 90 30 65
00228 97 15 64 47

Facebook