Saturday, 07 December 2019

S SOCIETE

Monday, 18 November 2019 09:06

HCRRUN : les réparations communautaires lancées à Djéréhouyé

Photo de famille Photo de famille

En proie à des conflits entre communautés Houdou , Losso et Kabyè en raison des problèmes de chefferie, fonciers, la localité de Djéréhouyé ( située à  une dizaine de kilomètres à la sortie nord d’Atakpamé) a abrité ce samedi 16 novembre 2019, le lancement des réparations communautaire du Haut-Commissariat à la Réconciliation et au Renforcement de l'Unité Nationale (HCRRUN).

Ce volet de la mission du HCRRUN va consister à aider les communautés en conflit à surmonter leurs différends notamment par la réalisation de projets de développement d’intérêt commun. Ces projets seront conçus avec l’implication effective de toutes les composantes des communautés concernées.

Il s'agira selon la présidente du HCRRUN, Awa Nana Daboya, de projets d'ordre socioéconomique, culturel, récréatif voir religieux.

En effet, explique la présidente du HCCRUN, les investigations réalisées par la Commission Vérité Justice et Réconciliation (CVJR) montrent qu'en dehors des personnes ou des cellules familiales , les violences politiques commises de 1958 à 2005, sont également dirigées contre des groupes sociaux, d'entités ethniques, d'agglomérations, de villes, de villages ...

Ainsi, ajoute Awa Nana Daboya, il est du devoir de la communauté nationale de témoigner sa compassion aux groupes sociaux ou aux villages dont l'harmonie a été entamée , en partageant leurs souffrances et en les aidant à endiguer les déchirures et les différends qui entravent le vouloir vivre ensemble.

De gauche à droite: Mgr Nicodème Barrigah-Benissan, Awa Nana Daboya et Joseph Kokou Koffigoh

Résultats de recherche

Résultats Web

 

Elle a précisé que ces réparations doivent répondre aux attentes des communautés dont les populations devront être impliquées dans l'identification et le choix des projets à entreprendre.

De son côté, l'ancien président de la Commission Vérité , Justice et Réconciliation (CVJR), Mgr Nicodème Barrigah-Benissan, a fait savoir que le lancement des réparations communautaires est un pas assez important vers la réconciliation des filles et fils du Togo, objectif ultime de tout programme de réparation.

« Vous n'allez plus vous adresser à travers ces réparations communautaires à des "cœurs individuels" comme c'est le cas en matière d'indemnisation mais plutôt à des" coeurs collectifs". Vous prenez à cœur les souffrances des populations entières meurtries par des évènements douloureux de notre histoire commune et vous leur dites qu'elles comptent beaucoup pour la nation entière", a-t-il adressé à la présidente de HCRUNN.

Il faut souligner que les réparations communautaires sont inscrites par la CVJR dans sa recommandation 54 qui dit en substance" la CVJR recommande que des réparations communautaires et collectives soient privilégiées dans le cas de conflits intercommunautaires et de déplacements de populations. Ces réparations qui peuvent prendre la forme d’œuvre d’utilité publique ou de projets de développement doivent être distinguées de projets ordinaires de l’Etat".

Des populations venues assister au lancement

Rachel Doubidji

Last modified on Monday, 18 November 2019 09:22

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Togotopnews, le top de l'actualité Togolaise

Tel:

00228 91 90 30 65
00228 97 15 64 47

Facebook