Saturday, 07 December 2019

S SOCIETE

Saturday, 23 November 2019 15:25

Yark Damehame : « La violence ne passera pas dans notre pays »

Yark Damehame, ministre de la sécurité et de la protection civile Yark Damehame, ministre de la sécurité et de la protection civile

Le ministre de la sécurité et de la protection civile et son collègue en charge des droits de l'Homme rassure les populations par rapport aux événements de troubles survenus ce matin très tôt à Lomé et à Sokodé.

Rapportant les faits, le ministre Yark Damehame a fait savoir que  ce 23 novembre à 2h du matin, des individus mal intentionnés se sont attaqués aux forces de l'ordre et de sécurité. Ce groupe précise-t-il, au nombre d'une vingtaine et habillé en noir, a blessé plusieurs gendarmes tout en apportant leurs armes.

« Des groupes qui se disent révolutionnaires et qui projettent des actes de déstabilisation  sont passés à l'acte ce 23 novembre à Lomé et à Sokodé. Au niveau de Lomé, ça s’est localisé au niveau de l’échangeur où  il y avait une patrouille de gendarmerie. Ces gens se sont habillés en noir, armés de machettes, de gourdins. Ayant aperçu ce groupe d’une vingtaine de personnes, les gendarmes se sont approchés pour voir de quoi il s’agissait. Le groupe s’est pris aux gendarmes, trois gendarmes ont été blessés, un a été poignardé, l'autre a été brulé au 2ème degré, le troisième a été molesté et porte des blessures ouvertes à la tête. L’armement tenu par ces gendarmes a été emporté par ce groupe ", a expliqué le ministre.

En outre, Yark Damehame informe qu’il y a certains compatriotes qui se sont retrouvés par hasard dans ce secteur  et ont vu leurs véhicules saccagés. « Il y a également eu un camion de clinker saccagé. Après le groupe s'est transporté au niveau de la banque Atlantic où il y avait deux gendarmes de gardes. Ces gendarmes ont été violentés et leurs armements emportés. Après, ils ont tenté d’incendier le commissariat de police », a-t-il ajouté.

Par ailleurs, à Sokodé, rapporte le ministre, un des gendarmes (02) en service au niveau de la station totale située près du marché,  a été blessé par coup de machette et son arme emportée.

Au  total 5 AK 47  ont été emportées par le groupe, cependant une AK 47 a été retrouvée par un habitant d’Agoè qui l’a ramené à la police.

Le ministre  tient à rassurer la population togolaise et affirme que le gouvernement mettra tout en œuvre pour retrouver ces meneurs et leurs co-auteurs qui feront face à la justice.

"On n’est tous pour la démocratie, il y a une manière de s’exprimer  mais la violence dans notre pays ne passera pas", a souligné le ministre.

Rachel Doubidji

Last modified on Saturday, 23 November 2019 15:31

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Togotopnews, le top de l'actualité Togolaise

Tel:

00228 91 90 30 65
00228 97 15 64 47

Facebook