Saturday, 07 December 2019

S SOCIETE

Friday, 29 November 2019 17:20

Dénonciation des cas de corruption : l’ANCE Togo facilite la tâche aux citoyens

Photo de famille Photo de famille

Ce n’est pas du tout facile de dénoncer des cas de corruption soit par l’éloignement de l’administration judiciaire ou par la non maîtrise des démarches à faire. C’est pour faire bouger les lignes et faciliter la tâche aux populations que l’Alliance nationale des consommateurs et de l’environnement au Togo (ANCE-Togo) a lancé ce jeudi 28 novembre 2019 à Lomé, son projet  d’opérationnalisation des Centres d’assistance juridique et d’action citoyenne (CAJAC), un outil de Transparency international.

Les CAJAC sont ouverts dans les régions Maritime (Lomé), Centrale (Sokodé) et de la Kara (Kara). Les populations des dites localités peuvent se rendre dans ces centres d’Assistance pour demander conseils ou dénoncer des actes de corruptions et bénéficier de l’aide des experts du domaine. Il s’agit en réalité d’autonomiser les victimes et témoins des actes de corruption pour qu’ils puissent faire valoir leur droit.

Le projet de création des CAJAC, selon le Directeur exécutif de l’ANCE-Togo, Dr Fabrice Ebeh,  vise à appuyer les efforts du gouvernement dans la lutte contre la corruption. « Il s’agit à travers les CAJAC, d’outiller et de renforcer les capacités des citoyens afin qu’ils soient des acteurs de lutte contre la corruption à travers la dénonciation des cas, l’engagement aux côtés du gouvernement pour enrayer ce mal », fait-il savoir.

Par ailleurs, un numéro vert est mis à la disposition des populations pour dénoncer facilement tout cas de corruption. Il suffit seulement, selon les responsables de l’ANCE-Togo de composer le 8287.

Présent à la rencontre de lancement officiel des CAJAC,  le président de la Haute autorité de lutte contre la corruption et les infractions assimilées (HAPLUCIA),  M. Essohana Wiyao salue l’engagement de l’ANCE-Togo dans la lutte contre la corruption. 

« L’ANCE-TOGO a pris de l’avance sur la HAPLUCIA en se rapprochant des Togolais. Elle m’aide à faire mon travail. Nous sommes reconnaissants de sa contribution dans la lutte contre la corruption », confie-t-il.

Il faut noter que l’ouverture des Centres d’assistance juridique et d’action citoyenne (CAJAC) a été possible grâce au financement de l’Union européenne (UE).

Atha ASSAN

Last modified on Friday, 29 November 2019 17:30

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Togotopnews, le top de l'actualité Togolaise

Tel:

00228 91 90 30 65
00228 97 15 64 47

Facebook