Wednesday, 29 January 2020

S SOCIETE

Monday, 23 December 2019 22:48

Lutte contre la torture des personnes vulnérables en Afrique : l'OMCT et le CACIT s'activent

Le Groupe de travail sur la vulnérabilité des personnes en mouvement en Afrique a tenu les 16 et 17 décembre à Lomé, un atelier de réflexion. Cette rencontre, première du genre, est  initiée par l'Organisation mondiale contre la torture (OMCT) et le Collectif des associations contre l’impunité au Togo (CACIT). A la fin des travaux, les organisateurs ont rencontré les professionnels de médias.

La rencontre va  permettre dans une approche stratégique d’améliorer le plaidoyer en faveur de la prévention et la protection des personnes les plus marginalisées et vulnérables victimes de torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants notamment les personnes en mouvement en en Afrique.

Il s'est agi entre autres de contribuer à renforcer la prévention et la lutte contre la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants en Afrique ; renforcer les connaissances  de la société civile sur la protection des personnes en mouvement en Afrique.

Selon le secrétaire général de l’OMCT, Gerald Staberock  depuis quelques années,  la torture accompagne très souvent la migration. "Les flux migratoires posent de sérieux problèmes de protection à ceux qui se déplacent, surtout sur les routes de transit qui comportent de multiples menaces de torture par des acteurs étatiques et non étatiques. Les États sont souvent incapables, indifférents ou peu disposés à les protéger. En conséquence, les personnes en déplacement courent un risque accru de torture", a-t-il expliqué.

Ainsi,  Gerald Staberock souhaite que la torture soit reconnue comme un problème majeur dans le contexte migratoire pour qu’on ait une autre politique à son égard.

De son côté, le  Directeur Exécutif du CACIT,Ghislain koffi NYAKU , s'est félicité de la réussite de cette rencontre ainsi que l'atteinte de ses objectifs.

"Nous devons nous féliciter que ces deux jours de travaux se soient bien déroulés. Les objectifs ont été atteints, c'est de poser les bases pour pouvoir commencer les recherches et avoir de la documentation fiable qui doit servir à faire progresser la question de la migration et de la torture au niveau de l'Afrique tout en impliquant à la fois , les médias, la société civile, les chercheurs universitaires pour des plaidoyers efficaces envers les autorités pour que les lignes bougent au niveau de la question de la migration", a précisé le président du CACIT.

Rachel Doubidji

Last modified on Monday, 23 December 2019 22:53

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Togotopnews, le top de l'actualité Togolaise

Tel:

00228 91 90 30 65
00228 97 15 64 47

Facebook