Thursday, 09 July 2020

S SOCIETE

Monday, 03 February 2020 22:03

Extension de l'assurance maladie : l'INAM rencontre les femmes commerçantes

"L'assurance maladie aux commerçantes des marchés de Lomé", c'est le but que s'est assigné l'Institut National d'Assurance Maladie (INAM) en organisant une rencontre  à l'endroit d'une première vague des commerçantes des marchés  ce vendredi 31 décembre 2020 à Lomé.

Cette rencontre s'inscrit dans le cadre de l'extension de l'assurance maladie à toutes les couches de la population dont les études ont été initiées  depuis 2015. Ainsi , l'INAM a eu déjà a rencontré les femmes des marchés de Kara, les étudiants de l'Université de Lomé, les professionnels de médias afin d'aboutir une assurance maladie durable.

En effet,  la rencontre a permis de comprendre comment les commerçantes se positionnent lorsqu'elles sont face à la maladie,  d'expliquer aux commerçantes l'importance de se faire assurer par l'INAM,et voir comment s'arranger pour pouvoir les couvrir durablement.Aussi, la notion de solidarité qui est important en matière d'assurance a été expliquée aux commerçantes.

"Nous avons le plus insister sur la notion de solidarité. On leur a expliqué que la notion de solidarité en matière d'assurance maladie demande qu'on pense d'abord à l'autre,puisque si vous cotisez et que vous ne tombez pas malade, vous ne devez pas cessez de le faire. Cet argent va servir à couvrir un autre et ça vous sera bénéfique un jour", a précisé Adogli Komigan Chef département des délégations régionales à l'INAM.

Selon Myriam Dossou-d'Almeida , directrice générale de l' INAM, il est important de mettre les catégories socio-professionnelle ensemble afin que le coût de l'assurance leur soit abordable.

"La santé est très importante et c'est pour ça qu'il convient de mieux connaître les différentes catégories socio-professionelles pour adapter une couverture qui correspond vraiment à leur besoin. Cela participe à la construction d'un régime solide et d'une assurance maladie durable. En mettant ensemble tous les groupes socio-professionnelle , cela va permettre que le coût soit le plus faible et le plus supportable pour chacun"a expliqué la directrice générale.

Les participantes de leur côté ont exprimé leur satisfaction à l'idée de se faire assurer. "Des fois ,on tombe malade mais l’argent n’est pas suffisant pour les soins. Mais quand tu es assuré, le peu d’argent que tu as peut être complété par celui de l’assurance afin de se faire soigner" a laissé entendre  Evelyne Akakpo commerçante au marché d'Adawlato.

Rachel Doubidji

 

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Togotopnews, le top de l'actualité Togolaise

Tel:

00228 91 90 30 65
00228 97 15 64 47

Facebook