Wednesday, 03 June 2020

S SOCIETE

Wednesday, 05 February 2020 10:11

Eyadema et cet homme ont un point commun

Gnassingbé Eyadema et Sylvanus Olympio, des anciens présidents du Togo Gnassingbé Eyadema et Sylvanus Olympio, des anciens présidents du Togo

Difficile de l’imaginer ou de le croire mais c’est une réalité selon le professeur Kako Nubukpo. Agrégé des Facultés des sciences économiques et professeur titulaire à l’Université de Lomé, Kako Nubukpo affirme que Sylvanus Olympio et Gnassingbé Eyadema tous deux anciens présidents du Togo et de vrais adversaires politiques, ont un point commun.

Si les deux personnalités étaient des adversaires politiques, « quelque chose les unissait », selon Kako Nubuko. Ce point de convergence, explique l’économiste, c’est leurs réactions vis-à-vis du  franc CFA.

Sylvanus olympio était pour la création d’une monnaie nationale

Le professeur faisait un peu de cours d’histoire aux étudiants lors d’une conférence publique le 30 avril 2019 à Lomé. « Le 27 avril 1958, les élections législatives au Togo ont donné la victoire au CUT. Sylvanus a demandé une période probatoire de 2 ans pour préparer son indépendance et durant  cette période, il a sollicité l’avis des Nations Unies sur la possibilité ou non pour le Togo d’avoir sa propre monnaie », a-t-il raconté.  La mission, poursuit l’économiste, était conduite par un fonctionnaire des Nations Unies, Jean Denise qui sort un rapport en 1959 appelé « Rapport Denise » qui dit, qu’eu égard aux fondamentaux de l’économie togolaise, le Togo peut avoir sa propre monnaie. « Ce qui va plus rassurer Sylvanus Olympio », a-t-il souligné.

Par conséquent, le Togo ne signe pas le traité de l’Union Ouest africaine de mai 1962 et  décide de créer sa propre monnaie. « Dans le 1er journal officiel de janvier 1963 vous avez les statuts de la banque centrale du Togo. Et le 13 Janvier il y a eu le  1er coup d’Etat militaire en Afrique après les indépendances, Sylvanus olympio est assassiné. Et le Togo va réintégrer la zone Franc dès octobre 1963 », expose l’économiste.

Début des années 70 : fin de la convertibilité  hors du dollar

Le 15 août 1972, c’est la fin de la convertibilité  hors du dollar : chaque monnaie avait un taux de change fixe avec le dollar qui pouvait être converti en or ;  les transactions devenaient de plus en plus importantes et Richard Nixon, le président américain d’alors décide le 15 août 1971 d’arrêter la convertibilité hors du dollar. « Là c’est la fin du système du taux de change fixe et en ce moment on rentre dans un système de taux de change flexible », a expliqué Kako Nubupko avant d’ajouter que la situation a fait réagir les chefs d’Etats Africains. Pour camoufler la situation,  Georges Pompidou, président français d’alors se déplace en Afrique de l’Ouest. Il va voir plusieurs président africain. En visite au Togo en novembre 1972, il est surpris par une réaction du général Gnassingbé Eyadéma. Eyadema lui fait un coup. Généralement lors des rencontres d'une telle envergure, les deux parties s'échangent à l'avance leurs discours. « Et là Eyadema fait faire deux discours différents et donne le mauvais discours aux français », renseigne Kako Nubukpo. Et après, poursuit le professeur, quand il (Eyadema) prend la parole il lit le vrai discours: « le Franc CFA n’arrange pas les africains. Il faut absolument changer de système ». 

Les deux chefs d’Etat (Eyadema et Olympio), conclut Kako Nubukpo, ont été les seuls rivaux politiques sur le continent africain à avoir pris  une même position vis-à-vis du FCFA.

Atha ASSAN

(Cet article est publié pour la deuxième fois)

Last modified on Wednesday, 05 February 2020 14:46

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Togotopnews, le top de l'actualité Togolaise

Tel:

00228 91 90 30 65
00228 97 15 64 47

Facebook