Monday, 25 May 2020

S SOCIETE

Friday, 08 May 2020 10:43

Mort du Lt Colonnel Bitala Madjoulba, la LTDH et l’ASVITTO demandent justice

Lieutenant-Colonel Bitala Madjoulba Lieutenant-Colonel Bitala Madjoulba

Des réactions se succèdent au lendemain de la mort tragique du Lieutenant-Colonel Bitala Madjoulba, ex Chef du premier Bataillon d’intervention rapide (BIR). Au cours d’une sortie médiatique ce jeudi 07 mai, deux organisations de la société civile notamment la Ligue togolaise des droits de l’homme (LTDH) et l’Association des victimes de tortures au Togo (ASVITTO) demandent au gouvernement d’investir beaucoup dans l’enquête pour faire connaître la vérité au peuple.

Les deux associations disent être beaucoup indignées par la mort du Lieutenant-Colonel et trouvent que le communiqué du Procureur de la République est une piste à creuser. « Nous avons pris note de ce que le procureur ait pu communiquer des suites des enquêtes où il est question d’une balle qui aurait été retrouvée dans son corps. Nous pensons que c’est le corps du crime qu’il faut exploiter précieusement pour identifier les auteurs », a souligné Kao Actholé, secrétaire générale de l’ASVITTO.

A cet effet,  les deux associations recommandent au gouvernent de mettre suffisamment les moyens à la disposition de cette enquête. « Nous voulons parler des moyens matériels, des outils nécessaires afin d’aider à la balistique de cette balle qui a été retrouvée. Que celui à qui appartient cette balle soit identifié et que la lumière soit faite. Que les auteurs soient véritablement sanctionnés selon la rigueur de la loi parce que cela y va dans l’intérêt de l’autorité et de la paix sociale », a fait comprendre Kao Actholé.

D’autre part, dans la journée de ce jeudi 7 mai, 4 jours après la mort du Lieutenant-Colonel Bitala Madjoulba, une manifestation spontanée  ayant pour point de départ Siou (localité de provenance de l’illustre disparu), a convergé vers la préfecture de Niamtougou, en ralliant sur son passage les populations des cantons de Tenega, Koka, Baga,Niamtougou et Yaka. Les manifestants ont lu devant le préfet une motion, avant d'aller bloquer la nationale no1 sur plusieurs endroits.

Atha ASSAN

Last modified on Friday, 08 May 2020 13:32

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Togotopnews, le top de l'actualité Togolaise

Tel:

00228 91 90 30 65
00228 97 15 64 47

Facebook