Wednesday, 15 July 2020

S SOCIETE

Friday, 05 June 2020 12:58

Utilisation sécurisée du nucléaire : Voici les arguments donnés par l’UNIR, l’UFC et le NET-PDP pour voter à l’unanimité la loi

Gerry Taama, président  du groupe parlementaire NET-PDP Gerry Taama, président du groupe parlementaire NET-PDP

Les présidents des groupes parlementaires, UNIR, UFC et NET-PDP, ont appelé tous leurs collègues, ce jeudi 04 juin,  à voter favorablement le « projet de  loi sur l’utilisation sûre, sécurisée et pacifique du nucléaire ». Voici les développements faits par ces hôtes pour inciter les députés à donner leur confiance à la loi.

La première personne à prendre la parole après la lecture et la validation des 99 articles du projet de loi répartis en 8 chapitres est le président du groupe parlementaire majoritaire, Union pour la République (UNIR), l’honorable Actholé Aklesso. « C’est un texte spécial du point de vue de ses retombés dans des secteurs majeurs de la vie économique et sociale. Sa mise en œuvre procurera à notre pays d’importants avantages dans plusieurs domaines notamment la santé, le dépistage et le traitement des cancers, la sécurité sanitaire des aliments ; l’agriculture et l’élevage, l’industrie et la recherche scientifique (…) L’adoption du présent projet de loi permettra d’intégrer les avancées offertes par l’utilisation du nucléaire dans les différents chantiers entrepris au Togo spécialement dans le cadre du plan national de développement », a-t-il raisonné.

Cependant,  Actholé Aklesso souligne que l’utilisation du nucléaire se doit d’être sûre, sécurisée et pacifique sous peine d’entrainer les conséquences néfastes pour l’homme, ses biens et son environnement. Ainsi, trouve-t-il, qu’il est nécessaire de, fixer les règles d’utilisation de l’énergie nucléaire, déterminer les actions en cas de non-respect du dispositif légal et réglementaire et prévoir les sanctions encourues.

De son côté, l’honorable Adjoyi Kodjotsè, Porte-parole du groupe parlementaire UFC (Union des forces du changement), affirme que ce projet de loi permettra à plusieurs initiatives de se réaliser. « Ce texte permettra au Togo de rattraper son retard dans l’usage aux normes internationales de l’énergie nucléaire et ce, dans plusieurs domaines comme la santé, l’agriculture… », a-t-il dit.

Pour le militant du parti de Gilchrist Olympio, utilisée à des fins civiles et pacifiques, l’énergie nucléaire peut réduire essentiellement les coûts en énergie et rendre le Togo plus compétitifs et attractifs dans un monde globalisé. « C’est une piste à explorer à long terme avec nos partenaires stratégiques et historiques. Dans l’immédiat, le projet de loi permettra de se conformer aux engagements internationaux et permettra de protéger les populations et gérer les infractions et abus », a avancé Adjoyi Kodjotsè en invitant les délégués du groupe parlementaire UFC à « voter favorablement le projet de texte ».

L’appréciation de Gerry Taama, président du groupe parlementaire NET-PDP (Nouvel engagement togolais – Parti démocratique panaficain), n’est pas loin de ses deux collègues.  Pour l’ex officier de l’armée togolaise, « les applications des rayonnements ionisants contiennent de multiples avantages dans le domaine de l’élevage, de la santé, de l’agriculture et de l’industrie ».

A côté de ses avantages, souligne-t-il, une mauvaise utilisation de ces technologies peut conduire à des avantages désastreux pour l’homme autant que pour l’environnement. A cet effet, juge-t-il, qu’il urge de « se conformer aux engagements internationaux mais aussi prendre des mesures adaptées et fixer des règles ».

Après ces multiples arguments des présidents des différents groupes parlementaires, l’ensemble du texte a été soumis à l’Assemblée et voté à l’unanimité par les députés présents. Cette nouvelle loi, une fois promulguée, bénéficie d’une période probatoire de 2 ans pour son entrée en vigueur.

Atha ASSAN

 

Last modified on Friday, 05 June 2020 13:10

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Togotopnews, le top de l'actualité Togolaise

Tel:

00228 91 90 30 65
00228 97 15 64 47

Facebook