Wednesday, 15 July 2020

S SOCIETE

Wednesday, 24 June 2020 10:58

Cantine scolaire : des propositions de Taama pour un bon encadrement du programme

L’alimentaire en milieu scolaire est désormais ceinturé par une loi au Togo. Les députés ont voté à l’unanimité ce mardi 23 juin 2020 le projet de loi relative à l’alimentation scolaire. Tout en reconnaissant les aspects positifs de la gratuité de la nourriture en milieu scolaire, Gerry Taama, président du Groupe parlementaire NET-PDP, fait des propositions pour un bon encadrement de l’initiative.

La cantine intégrée aux établissements scolaires, apprécie Gerry Taama, remplit une seconde fonction éducative : l’éducation au goût et à l’équilibre alimentaire des jeunes élèves.

Selon le Président du groupe parlementaire NET-PDP,  l’expérimentation de l’alimentation scolaire au Togo pendant la période de 2008 à 2017 a en effet donné des résultats positifs à savoir « la couverture des besoins alimentaires des enfants en terme de 60 à 75% , une amélioration de 2,4% du taux de fréquentation scolaire en comparaison des zones non couvert et surtout une hausse de 7, 1% de l’inscription des jeunes filles » comparée aux écoles non bénéficiaires . « Il s’agit donc d’un bon programme », a-t-il reconnu avant de faire des propositions pour garantir la continuité du projet et aussi impliquer davantage les producteurs locaux.

« Les seules observations que nous faisons  est que la couverture de ce programme reste encore faible, environ 6,28% alors que le taux de pauvreté dans notre pays hostile autour de 50%. L’idéal serait que le programme couvre au moins 50%  de toutes les écoles du primaire et du secondaire. Nous souhaiterions aussi que les collectivités territoriales dont la compétence est très importante sur les écoles soient plus impliquées. Nous aimerions que le programme accompagne plus les entrepreneurs agricoles locaux par l’entremise de bons de commande par année permettant à  ceux-ci d’oser des productions plus importantes », a exposé Gerry Taama.

En outre, le président du Nouvel Engagement Togolais souhaite une forte implication  de la représentation nationale pour garantir la continuité du programme.

« Le programme de la Banque mondiale arrivant à terme, il serait aussi souhaitable que  l’Assemblée nationale contribue à une initiative de levée de fonds à travers l’implication personnelle des députés mais aussi en faisant un lobbying à l’endroit de potentiels bailleurs de fonds locaux », a-t-il conseillé.

L’institutionnalisation de l’alimentation scolaire au Togo remonte à 2008 à travers le projet de développement communautaire et de filets sociaux (PDC plus). Le programme a reçu le financement de la Banque mondiale à hauteur de 13,7 milliards de franc CFA en 2019 et une contrepartie nationale de 6 milliards de franc CFA.

Atha ASSAN

 

Last modified on Wednesday, 24 June 2020 11:06

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Togotopnews, le top de l'actualité Togolaise

Tel:

00228 91 90 30 65
00228 97 15 64 47

Facebook