Wednesday, 12 August 2020

S SOCIETE

Wednesday, 08 July 2020 19:41

Privatisation de la NSCT : Olam salue la décision du gouvernement togolais

Le gouvernement togolais est autorisé par l’Assemblée à rentrer en discussion avec Olam International pour céder tout ou partie de la participation de l’Etat dans le capital de la Nouvelle Société cotonnière du Togo (NSCT). Dans une note rendue publique cette semaine, l’entreprise singapourienne de négoce et de courtage de denrées alimentaires, salue le choix des autorités togolaises et promet un lendemain meilleur pour secteur cotonnier togolais. Lire l’intégralité du communiqué :

8 Juillet 2020, communiqué Olam

 

Olam salue la décision du Gouvernement du Togo de permettre l’investissement dans la Nouvelle Société Cotonnière du Togo (NSCT). Nous sommes convaincus que le secteur du Coton au Togo a des opportunités de croissance importantes qui pourront apporter des avantages aux communautés agricoles, ainsi que soutenir le développement agricole et économique du pays. Cet investissement renforcera la capacité de la NSCT de s’associer avec les producteurs de coton et ceux du secteur pour augmenter les volumes, améliorer les rendements et contribuer à atteindre le plein potentiel du coton togolais, sous la direction du Gouvernement du Togo. 

 

 

Depuis la création d’Olam, il y a 30 ans, en Afrique de l’Ouest, le groupe s’est développé et est devenu un leader mondial de l'alimentation et de l'agro-industrie opérant dans plus de 60 pays avec un portefeuille de plus de 44 produits agricoles, outre le coton. La croissance est basée sur son objectif de relever les nombreux défis liés à la satisfaction des besoins d'une population mondiale croissante, tout en veillant à avoir un impact positif pour les communautés agricoles, la planète et toutes les parties prenantes.

 

 

L’histoire d’Olam avec le coton a commencé au Nigéria en 1989 et s’est rapidement étendue à d’autres pays d’Afrique de l’Ouest et de l’Est, achetant du coton auprès de petits et grands égreneurs et de sociétés cotonnières gouvernementales. Olam s'est développé aux États-Unis, en Inde, en Chine, en Australie et dans d'autres pays producteurs et consommateurs de coton. Aujourd'hui, Olam est la chaîne d'approvisionnement mondiale de coton la plus diversifiée au monde, traitant plus de 1,6 million de tonnes de coton par an, avec une présence dans tous les principaux pays producteurs et consommateurs. C'est le plus grand égreneur privé de coton au monde, avec plus de 27 usines d'égrenage réparties en Australie, aux États-Unis, en Côte d'Ivoire, au Tchad et dans d’autres pays d'Afrique de l'Est, et fournissant du coton à plus de 700 usines textiles à travers le monde.

 

 

Depuis 2008 en Côte d'Ivoire, Olam s'engage directement avec les petits agriculteurs de plusieurs pays africains et soutient la production de coton en fournissant des intrants agricoles de bonne qualité, et une formation aux bonnes pratiques agronomiques et aux fermes modèles, dans le but d'augmenter le rendement et d'améliorer le revenu des agriculteurs. Olam aide les communautés agricoles à améliorer leur capacité à cultiver plus de superficie en leur fournissant des outils agricoles et des animaux de trait. Olam entreprend simultanément des activités de développement communautaire telles que l'alphabétisation, la construction d’écoles pour enfants et de centres de santé et l’accès à l'eau douce. Le groupe travaille actuellement directement avec 350 000 petits producteurs de coton qui cultivent du coton sur 425 000 hectares à travers l'Afrique.

 

 

Plus récemment, Olam a conclu un partenariat avec le gouvernement du Tchad en 2018 dans le but de relancer l'industrie du coton et de faire du Tchad l'un des principaux producteurs de coton africain de haute qualité. Avec le soutien actif de toutes les parties prenantes du secteur du coton, en particulier les agriculteurs et le gouvernement du Tchad, plus de 250 000 agriculteurs ont planté du coton sur 250 000 hectares, rénové les sept usines d'égrenage et redémarré le moulin à huile pour produire de l'huile de coton pour la population locale et des gâteaux déshuilé pour les animaux. CotonTchad est en passe de reprendre sa position de leader du coton africain.

 

 

Olam estime que la capacité de la NSCT peut être renforcée pour établir un partenariat avec les agriculteurs togolais afin d'augmenter le rendement, d'améliorer les revenus agricoles et de développer une relation mutuellement bénéfique pour accroitre simultanément les moyens de subsistance des petits producteurs de coton et développer le secteur du coton au Togo.

 

 

 

 

 

 

 

Last modified on Wednesday, 08 July 2020 19:51

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Togotopnews, le top de l'actualité Togolaise

Tel:

00228 91 90 30 65
00228 97 15 64 47

Facebook