Sunday, 27 September 2020

S SOCIETE

Thursday, 27 August 2020 14:37

Réparation communautaire : le HCRRUN tient sa promesse à Djéréhouyé et à Bocco

bâtiment inauguré bâtiment inauguré

Le Haut-commissariat à la réconciliation et au renforcement de l’unité nationale (HCRRUN) a procédé ce mercredi 26 août 2020 à la réception de trois (3) lots de travaux de réhabilitation et de construction de bâtiments scolaires à Djéréhouyé et à Bocco (préfecture de l’Ogou).

Ces travaux qui  s’inscrivent dans le cadre de la mise en œuvre des réparations communautaires et collectives préconisées par la recommandation N° 54 de la CVJR, ont consisté à la construction,  l’extension et à la réhabilitation de bâtiments scolaires ainsi qu’à la réhabilitation de bâtiments d’habitation.

En effet, les conflits intercommunautaires de Djéréhouyé intervenus en 2015, n’entrent pas directement dans le mandat du HCRRUN mais ont été confiés spécialement au HCRRUN par le Chef de l’Etat. L’institution en a donc fait un projet pilote dans le cadre de la mise en œuvre des réparations communautaires et collectives.

« La remise ce jour de ces ouvrages est l’aboutissement de la mise en œuvre de la recommandation N54 de la CVJR à la différence que Djéréhouyé constitue une exception. Djéréhouyé  ne fait pas partie des communautés élues au Programme de réparation élaborée par la CVJR et mise en œuvre par le HCRRUN. L’histoire des réparations que vous voyez est intimement liée à l’évolution  de ce village depuis 2005, année au cours de laquelle l’harmonie qui régnait entre les Kabyè-Losso et les Houdou ont été ébranlés  par des violences dont il est inutile de rappeler les origines », a expliqué Dr Wiyao Evalo, Premier rapporteur du HCRRUN.

 

 Pour sa part, la présidente du HCRRUN, Awa Nana-Daboya, a expliqué que ce sont les populations qui ont décidé, eu égard des troubles qu’elles ont connues, l’action à poser afin qu’elle soit fédératrice et conciliante. « Dans une école ont ne sait qui est Kabyè, Ewe ou Kotokoli », a-t-elle affirmé.

 

 Awa Nana-Daboya a donc invité les bénéficiaires à faire bon usage de ces ouvrages, symbole du pardon. « Que ces infrastructures servent de ciment pour le pardon, l’acceptation des différences, valeurs indispensables au vivre ensemble et au renforcement de l’unité entre les composantes sociales qui vivent dans notre cher pays », a indiqué la présidente du HCRRUN.

 

Les bénéficiaires ont ainsi, répondu favorablement à la présidente du HCRRUN en promettant de bien entretenir ces ouvrages. « Le visage de notre école a échangé par cette réhabilitation et nous promettons de bien conserver ce nouveau visage de notre école pour les générations futures », a affirmé le représentant des élèves de Djéréhouyé.

D’un montant total de trente millions (30.000.000) F CFA, ces travaux ont été exécutés par la société Entreprise de Construction Appliquée (ECA) avec des ouvriers et manœuvres recruté au sein des communautés locales.

Les réparations communautaires et collectives  sont axées sur les groupes sociaux, les agglomérations,  les villages ou les collectivités entières qui ont été victimes des violences à caractère politique commis au Togo entre 1958 à 2005.

Rachel Doubidji

 

 

 

 

 

 

Last modified on Thursday, 27 August 2020 14:59

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Togotopnews, le top de l'actualité Togolaise

Tel:

00228 91 90 30 65
00228 97 15 64 47

Facebook