Tuesday, 22 September 2020

S SOCIETE

Friday, 04 September 2020 14:58

Identification biométrique des personnes physiques : quel intérêt pour la population ?

Yawa Tsègan, présidente de l'Assemblée nationale Yawa Tsègan, présidente de l'Assemblée nationale

Les députés de la VI République viennent d’adopter à l’unanimité ce jeudi 03 septembre 2020 le projet de loi relatif à l'identification biométrique des personnes physiques au Togo. Quel intérêt pour la population ?

Selon Gerry Taama, président du groupe parlementaire NET-PDP, l’identification biométrique des personnes physiques au Togo constitue la solution du moment pour harmoniser et centraliser tous les mécanismes existants.   « Cette solution sera utile surtout pour l’élaboration des projets nationaux structurants comme la mise en place d’un registre social unique, la couverture maladie universelle, la fourniture efficace des services et subventions financés par l’État », a-t-il souligné.

Pour sa part, la présidente de l’Assemblée nationale, Yawa Tsègan indique que  le recours à des techniques sophistiquées d’identification et de surveillance comme la biométrie est une avancée majeure pour lutter efficacement contre la fraude documentaire, le vol d'identité et les menaces du terrorisme ou de la cybercriminalité.

En effet, la biométrie se distingue comme la plus pertinente pour identifier et authentifier les personnes de manière fiable et rapide, en fonction de caractéristiques biologiques uniques. « L’adoption de ce projet de loi relatif à l’identification biométrique des personnes physiques est un pas de plus dans le processus de modernisation et de dématérialisation de l’administration publique. Elle fait suite à l’adoption le 23 octobre 2019 de la loi relative à la protection des données à caractère personnel », a précisé Yawa Tsègan.

Selon les statistiques, seulement 25% de la population possède une carte d’identité. Une situation qui entrave l’accès au crédit ou encore la sécurité sociale. Le projet nouveau projet, souligne la ministre de l’économie numérique, Cina Lawson, est une réponse à ce déficit. « Il constitue un signal fort de la volonté et de l’engagement du Chef de l’Etat à poursuivre la politique d’inclusion socio-économique et financière pour le développement du Togo», a-t-elle indiqué.

Estimée à plus de 20 milliards de FCFA, la mise en œuvre de ce programme est appuyée par la Banque mondiale.

Atha ASSAN

 

Last modified on Friday, 04 September 2020 16:27

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Togotopnews, le top de l'actualité Togolaise

Tel:

00228 91 90 30 65
00228 97 15 64 47

Facebook