Tuesday, 22 September 2020

S SOCIETE

Saturday, 05 September 2020 13:50

4 organisations de la société civile plaident pour l’égalité et l’équité genre au Togo

Photo de famille Photo de famille

Le Consortium Avip-Togo, Wep-Togo, Conafe-Togo et la faitière COFET ne désarme pas dans sa lutte pour l’effectivité de l’équité et l’égalité genre au Togo. Dans la suite logique de sa bataille, il a rencontré des décideurs, partenaires techniques et financiers ce vendredi 04 septembre 2020, à Lomé. Objectif, faire un plaidoyer pour la promotion de la femme dans le cadre des actions de Beijing+25 au Togo.

Cette rencontre, financée par Urgent Action Fund-Africa, a permis de présenter aux invités les recommandations issues des travaux de terrain après consultation et concertation de la population à la base de l’avancée du programme de Beijing au Togo.

« Nous aimerions que les recommandations qui sont sorties de notre étude soient prises en compte dans le plan d’action de leurs différentes institutions afin que l’épanouissement de la femme, crié chaque jour sur les médias devienne effectif », a indiqué Mme Dina Akpoto, responsable de l’Ong Avip-Togo.

En effet, pour mieux évaluer les actions faites sur le terrain en fonction des engagements pris par le Togo à Beijing, le consortium Avip-Togo, Wep-Togo et Conafe-Togo et la faitière COFET ont réalisé le projet intitulé : « 25 ans du Programme d’action de Beijing : Bilans des engagements du Togo et perspectives depuis 2014 ». Le rapport à mi-parcours a fait l’objet d’un atelier de validation qui a permis d’obtenir  un rapport bilan final avec des recommandations.

Entre autres recommandations, l’on peut citer le respect de l’image des femmes dans les médias, l’application effectives des sanctions en matière de violences basées sur le genre, la mise en place et l’opérationnalisation des tribunaux spécifiques de  gestion de conflits basés sur le genre et l’octroi de crédits aux femmes à  un taux d’intérêt réduit.

Le Programme d’action de  Beijing  projette un monde où chaque femme et chaque fille peut exercer ses libertés et ses choix et connaître et comprendre tous ses droits, notamment le droit de vivre sans violence, le droit à l’éducation, le droit de participer à la prise de décision et le droit de recevoir un salaire égal pour un travail égal.

Atha ASSAN

 

 

 

Last modified on Sunday, 06 September 2020 18:22

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Togotopnews, le top de l'actualité Togolaise

Tel:

00228 91 90 30 65
00228 97 15 64 47

Facebook