Sunday, 27 September 2020

S SOCIETE

Wednesday, 16 September 2020 12:45

Prorogation de l’état d’urgence : les réelles motivations des députés à donner quitus au gouvernement

Yawa Tsègan, présidente de l'Assemblée nationale Yawa Tsègan, présidente de l'Assemblée nationale

L’Assemblée nationale autorise le Gouvernement à proroger l’état d’urgence sanitaire pour une durée de 6 mois et renouvelle l’habilitation donnée au gouvernement. L’adoption de ces deux projets de loi a été faite à l’unanimité ce mardi 15 septembre 2020. Atcholi Aklesso, Gerry Taama, Séna Alipui,  respectivement président des groupes parlementaires UNIR, NET-PDP et UFC, étalent leurs motivations à dire oui à ces deux initiatives.

La première loi d’habilitation a été votée le 27 mars 2020 au moment où le pays enregistrait 30 cas actifs au coronavirus et zéro mort. Au soir du lundi 15 septembre, 40 morts, 334 cas actifs et 1578 cas confirmés sont signalés par le site officiel du gouvernement. Face à l’ampleur de la situation, Gerry Taama trouve nécessaire de renouveler  le délai d’habilitation. « Si en mars nous avons apporté notre soutien à la loi d’habilitation, il n’y a pas de raison pour qu’on n’appuie pas le gouvernement quand la situation est plus inquiétante », a-t-il avancé avant d’inviter  les députés de son groupe parlementaire à « voter favorablement pour le projet de loi portant prorogation du délai d’habilitation du gouvernement à prendre par ordonnance les mesures relevant de la loi, et le projet de loi autorisant la prorogation de l’état d’urgence ».

Pour sa part, le Président du groupe parlementaire UNIR  analyse que le recours aux ordonnances a permis au gouvernement d’agir avec d’urgence durant les six premiers mois assorti d’un bilan positif. Ainsi, Atcholi Aklesso juge qu’il est nécessaire de continuer à s’armer efficacement en apportant des réponses adéquates qu’exige la nature de la menace. Pour finir, il a exhorté ses pairs à accorder leur soutien au gouvernement à travers l’adoption des deux projets de loi pour favoriser la maîtrise de la propagation du virus  sur l’ensemble du territoire national.

Du côté de l’UFC, on examine que l’état d’urgence sanitaire a permis au Togo d’éviter le pire. Toutefois,  Séna Alipui, le président du groupe parlementaire du parti de Gilchrist Olympio, observe que la situation n’est pas encore totalement maîtrisée et juge utile la prorogation de l’état d’urgence.

« La pandémie à coronavirus n’étant pas terminée à l’expiration de la période d’habilitation, nous n’avons pas d’autre choix que de poursuivre les mesures qui ont permis de limiter l’impact de la crise et de poursuivre dans une approche encore plus collaborative à travailler pour trouver les solutions aux problèmes auxquels nous faisons face », a-t-il argumenté.

 

Présent à la rencontre, le Chef du gouvernement, Komi Selom Klassou a rassuré les parlementaires de l’utilisation judicieuse des deux lois. « Nous utiliserons ces deux outils juridiques dans le seul but d’apporter une réponse urgente coordonnée et d’envergure à la pandémie de Covid-19 », a-t-il promis.

 

Atha ASSAN

 

 

Last modified on Wednesday, 16 September 2020 12:58

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Togotopnews, le top de l'actualité Togolaise

Tel:

00228 91 90 30 65
00228 97 15 64 47

Facebook