Wednesday, 02 December 2020

S SOCIETE

Tuesday, 27 October 2020 09:49

Thèse de doctorat à IRES-RDEC : mention très bien pour Kodjo NOUGBOLO

Kodjo NOUGBOLO  a soutenu sa thèse de doctorat unique  ce vendredi 23 octobre à l’Institut Régional d’ Enseignement Supérieur et de Recherche en Développement Culturel (IRES-RDEC) sous  le thème   ‘’ problématique du financement des industries culturelles et créatives dans l’espace UEMOA : cas du Togo ‘’.

Le jury  présidé par le professeur Kossi Tsitrikou, après délibération, a décerné  une mention très honorable à Kodjo NOUGBOLO  qui devient ainsi, docteur en Art, culture et développement.

En effet, l’étude renseigne sur la situation du financement des industries culturelles et créatives au Togo. Il révèle entre autres que  le secteur  de la culture ne bénéficie pas suffisamment de financement et les institutions financières traditionnelles sont réticentes à investir dans ce secteur.

« Les industries culturelles et créatives en ce qu’elles interprètent la production, la diffusion et la commercialisation des biens de services culturels constituent un aspect important du secteur de la culture de façon générale et donc ces industries doivent être financées avec une attention particulière des pouvoirs publics parce que c’est le secteur qui emploi plus d’acteurs dans le domaine culturel. Aussi les investissements que les Etats ou les pouvoirs publics peuvent accorder à ce secteur , peuvent permettre donc  de booster le secteur culturel , de créer des emplois et de revenus de sorte que leur impact sur l’économie nationale puisse être visible et que de l’autre coté , ce financement puisse permettre aux acteurs de vivre de leur métier et d’embrasser même les actions culturelles comme une profession comme les autres .Mais les industries culturelles ne bénéficient pas suffisamment de financement et voila pourquoi nous nous sommes pencher sur cette problématique pour la questionné », a expliqué Kodjo NOUGBOLO .

L’impétrant propose  ainsi la création d’un Fonds de Développement des Industries Culturelles et Créatives (FoDICC)  avec une double vocations notamment une banque de développement des industries culturelles créatives et un fonds d’ appui et de promotion de l’action culturelle estimé à 7 milliards de FCFA sur une durée de cinq ans.

« La plus value de notre projet, c’est d’ abord , d’imaginer un fond de développement des industries culturelles et créatives qui va remplacer le fond de la culture avec deux composantes essentielles, il aura d’abord un fond d’appui et de promotion des activités culturelles qui va continuer par donner des subventions aux jeunes talents et aux collectivités territoriales dans la mise en place des infrastructures culturelles et de l’ autre coté, un fonds d’investissement qui va fonctionner comme une banque et octroyer des prêts mais avec des souplesses et des adaptations par rapport à la particularité du secteur des industries culturelles et créatives pour que progressivement les acteurs culturels se comportent aussi comme des entrepreneurs capables de solliciter des emprunts, de les rembourser et de produire et mettre sur le marché des biens de qualités » , a affirmé Kodjo NOUGBOLO.

 Les membres du jury, ont salué le travail abattu par Kodjo NOUGBOLO dont ‘’ le contenu est très porteur ‘’.

Rachel Doubidji

Last modified on Tuesday, 27 October 2020 09:55

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Togotopnews, le top de l'actualité Togolaise

Tel:

00228 91 90 30 65
00228 97 15 64 47

Facebook