Tuesday, 01 December 2020

S SOCIETE

Wednesday, 11 November 2020 12:19

Togo : une stratégie quinquennale pour plus de prospérité partagée

Les hommes et femmes togolais disposent de ressources et compétences nécessaires pour contribuer sans difficultés majeures au développement de la société. Aujourd’hui plus que jamais, le pays est à un tournant dans sa marche vers le progrès et a besoin du potentiel de ses fils et filles dont l’esprit d’initiative est intarissable. Pour les aiguillonner à apporter leur pierre à la construction de l’édifice, les autorités veulent créer plus de richesse, partager équitablement la prospérité pour un pays stable, dans lequel chaque citoyen dispose d’un minimum vital commun.

La concrétisation de cette volonté lisible dans les engagements du président de la République, passe nécessairement par la modernisation de l’agriculture, secteur qui intervient à 40% à la formation du Produit intérieur brut (PIB) et emploie au moins 65% de la population active. Le pays étendra le Mécanisme incitatif de financement agricole (Mifa) à de nouvelles filières porteuses pour réduire la pénibilité du secteur ; facilitera l’accès des acteurs aux financements et à la protection sociale.

Les coûts des engrais seront réduits, de même que les taxes et droits fiscaux sur les matériels agricoles. 400 Zones d’aménagements agricoles planifiées (Zaap) comportant des retenues d’eau seront créées ; 10 000 ha d’irrigation goutte à goutte en faveur de 40 000 entrepreneurs agricoles seront aménagés et 1 000 entreprises de mécanisation agricole seront installées sans oublier l’accompagnement de la création de 2 000 entreprises agricoles par an et l’organisation de 50 000 femmes dans les opérations de transformation, conditionnement et commercialisation des produits.

Accès aux marchés, industrialisation et croissance économique

En matière d’accès aux marchés, de facilitation du commerce et d’écoulement des produits locaux, le développement du corridor togolais sera poursuivi grâce à la construction de l’autoroute de l’unité (Lomé-Cinkassé) et la modernisation de la voie Avepozo-Aneho ; la construction d’une plateforme multiservice à Adakpamé, d’un port sec à Cinkassé pour décongestionner le port de Lomé, des voies de désenclavement ; la construction de 4 000 km de pistes rurales. Au total, près de 1 000 milliards de francs CFA seront dédiés à cette cause.

L’essor économique sera axé sur une stratégie industrielle et sectorielle structurée pour multiplier les opportunités de création de richesse partagée, d’emplois décents et durables. Il y aura entre autres actions, le développement du parc industriel d’Adétikopé dédié à la transformation du coton et aux industries textiles ; la promotion de 4 000 entreprises artisanales ; la relance de l’industrie touristique d’affaires et de loisirs ; le développement d’une industrie du divertissement ; le renforcement des mécanismes d’accompagnement des initiatives économiques des jeunes et femmes ; la poursuite de la mise en place des incubateurs de créativité pour les jeunes à raison d’au moins un par région ; la mise en place d’un fonds spécial de soutien aux projets innovants et inventifs ainsi qu’aux entreprises en croissance des jeunes, des femmes, des artisans et des Togolais de l’extérieur ; pour ne citer que celles-là.

Face à toutes ces perspectives captivantes et les réalisations socioéconomiques déjà palpables sur le terrain, il est raisonnable de soutenir que le pays a accéléré le pas vers son émergence, laquelle est synonyme de bien-être intégral pour les citoyens.

 

 

 

Last modified on Wednesday, 11 November 2020 12:26

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Togotopnews, le top de l'actualité Togolaise

Tel:

00228 91 90 30 65
00228 97 15 64 47

Facebook