Tuesday, 12 December 2017

S SOCIETE

Thursday, 23 November 2017 00:12

Les experts du Conseil de l’entente en réflexion à Lomé sur la cybercriminalité

« La lutte contre la cybercriminalité dans les Etats de l’espace entente : expérience ivoirienne », c’est autour de ce thème que les experts des ministères en charge de la sécurité et des frontières des pays membres du conseil de l’entente, se sont réunis  ce mardi 21 août à Lomé, pour une deuxième fois consécutive.

Cette rencontre de trois (3) jours va être une occasion pour les participants de faire des propositions idoines et concrètes pour lutter efficacement contre les fléaux qui menacent la paix et la stabilité dans l’espace Entente, d’évaluer la mise en œuvre des recommandations pertinentes formulées lors de la première réunion.

Selon le Directeur général de la police nationale, M. Têko Koudouovoh, le phénomène de la cybercriminalité est sans cesse grandissant au Togo et dans l’espace entente et est favorisé par l’essor des nouvelles technologies et la promotion de l’économie numérique. Il a indiqué que le « défi auquel fait face le conseil de l’entente est plus que jamais de taille face à la montée du terrorisme et de toutes les formes de criminalité transnationale organisée en lien avec la cybercriminalité ».

Le Directeur général de la police nationale a souligné que la deuxième réunion du conseil de l’entente va permettre d’échanger sur la thématique  de cybercriminalité qui est aussi importante que déterminante pour la sécurité, le développement et la stabilité de l’espace.

Parlant de la cybercriminalité au Togo, M. Têko Koudouovoh affirme  que « le visage de la cybercriminalité au Togo est dominé par les arnaques, dont les victimes sont soigneusement sélectionnées par les auteurs, ou pris par un malheureux concours de circonstances. Arnaques au love chat, aux œufs de perroquets, aux noix d’argan, aux aloès verra ou sèves de moringa…Arnaques aux envois de conteneurs, à l’héritage ou au maraboutage, ou encore chantages à la vidéo, telles sont les formes les plus courantes, mais surtout les plus ravageuses qu’emploient les cybers délinquants pour atteindre leurs victimes ».

La cote d’ivoire qui selon l’avis de plusieurs experts est le bon élève sur qui, il faut apprendre, partagera son expérience avec les autres pays. En effet, ce pays a brillamment su mettre en place des institutions et mécanismes efficaces, à l’instar de sa Plateforme de Lutte contre la Cybercriminalité.

 

Atha Assan.

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Togotopnews, le top de l'actualité Togolaise

Tel:

00228 91 90 30 65
00228 97 15 64 47

Facebook